Session extraordinaire de décembre 2019: donner plus de contenu à la décentralisation

À la demande du chef de l’État, le président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguié Djibril, vient de déclarer ouverte cette session qui va durer 15 jours.

 

Le Code général des collectivités territoriales décentralisées. C’est le principal sujet d’échanges des députés lors de cette session extraordinaire. En effet, elle se tient conformément à l’article 16 alinéa 3  de la Constitution. Une fois examiné et jugé recevable par les députés, ce projet portant sur la décentralisation, devra recevoir l’onction des sénateurs, eux aussi en session extraordinaire dès ce vendredi.

Hémicycle ce vendredi

Contexte de la session

Dans son discours d’ouverture, le président de l’Assemblée nationale a insisté sur l’urgence d’une décentralisation effective au Cameroun. « Le projet que nous sommes appelés à examiner, viendra consacrer un processus que mènent les pouvoirs publics depuis quelques temps », a déclaré Cavaye Yeguié Djibril. D’où l’exhortation des députés à « plancher avec sérieux et en toute responsabilité » sur ledit projet. « Vous devez y imprimer votre marque afin que la postérité se souvienne de vous » comme ceux ayant donné un coup d’accélérateur au processus de décentralisation au Cameroun leur a-t-il lancé.

En rappel, l’opinion nationale fonde beaucoup d’espoir en cette session extraordinaire. Car sa conclusion devra impulser un tournant décisif dans la marche du Cameroun.

@Dieudonne Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.