Poignardé par un élève, un enseignant meurt

Boris Kevin NJOMI TCHAKOUNTE a rendu l’âme aux portes du CHU après avoir été poignardé pendant son cours par un élève. Le ministre des Enseignements secondaires a regagné immédiatement Yaoundé, annulant une visite à Yabassi.

 

Mardi noir au lycée classique de Nkolbisson. Commencé dans la tranquillité, c’est dans un bain de sang que le cours de mathématiques de la 4e Espagnol a pris fin.

 

 

poignardé à mort

Les élèves donnent plusieurs versions sur le déroulement du drame. Dans l’établissement des responsables, joint par CRTV Web, racontent plusieurs versions. Mais, la version retenue lors de la réunion de crise, montre qu’il s’agit d’un meurtre prémédité. L’élève aurait annoncé à ses camarades qu’il allait poignarder son enseignant de mathématiques.

Ce matin après la remise des copies de la dernière évaluation, l’enseignant note qu’un élève n’avait pas reçu de copie.  N’ayant reçu aucune explication du concerné quant à cette situation, l’enseignant lui demande de sortir de la salle de classe.  De quoi attiser le courroux de l’élève de 17 ans qui assène un coup de poing à l’enseignant. L’élève  sortira plus tard un couteau de sa poche pour poignarder l’enseignant à la poitrine.

 

Le personnel enseignant alerté par les cris des élèves, aura une prompte réaction mais l’enseignant aurait perdu beaucoup de sang. Conduit d’urgence au Centre hospitalier universitaire de Yaoundé, il rendra l’âme avant toute intervention.

Réaction du Minesec

Âgé de 26 ans, Boris Kevin NJOMI TCHAKOUNTE était en cours d’intégration. Il effectuait des vacations  au Lycée Classique de Nkolbisson, où il avait une très bonne réputation. Le présumé assassin avait pris la fuite après son forfait. il a été appréhendé quelques heures plus tard dans une cachette au quartier Oyomabang voisin. Il se trouve au commissariat de police du 12è arrondissement de la ville de Yaoundé.

 

 

En route pour Yabassi, le Ministre des Enseignements secondaires, Pr Nalova Lyonga, a immédiatement annulé sa visite de travail dans le Nkam. Elle a repris le chemin de Yaoundé. Le ministre s’est rendue à l’hôpital (CHU) où elle a pu constater le décès de Boris Kevin NJOMI TCHAKOUNTE. Arrivée au lycée classique de Nkolbisson, le Pr Nalova Lyonga a trouvé sur place les autorités administratives et sécuritaires de Yaoundé 7.

La violence dans les établissements scolaires devient au fil des mois un problème majeur de sécurité au Cameroun. Ce drame fait suite à d’autres dont celui du lycée de Deido dans la ville de Douala. De nombreux cas de violence sans pertes en vies humaines sont enregistrés chaque mois.

Danielle Mouadoume B et Elvis Mbimba.

Danielle Mouadoume

Laisser de bonnes traces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.