Les jeunes Camerounais manifestent devant l’ambassade de France

Ils réclament des excuses de la part du Président français auprès du Président Paul Biya et du peuple camerounais.

Ils sont prêts à y passer la nuit voire même plusieurs jours, jusqu’à ce qu’ils obtiennent gain de cause. Eux, ce sont les jeunes étudiants de l’Université de Yaoundé 2 – SOA. Comme un seul homme, plus de 500 Camerounais se sont retrouvés devant la barrière de l’ambassade de France au Cameroun sis au quartier Olezoa (Yaoundé). Armés de drapeaux, de messages et de l’arbre de la paix, ils manifestent.
Pour encadrer cette manifestation, les forces de sécurités ont été postées aux deux bouts de la clôture. Ils peuvent se plaindre mais pas casser. Et, c’est dans la non-violence que tout se passe.

Le message

Sur les pancartes et banderoles on peut lire : « Macron le Cameroun n’est pas un Dom-tom, Non à la Lybisation du Cameroun ». Ce qu’ils veulent faire passer comme information est clair : le Cameroun est un pays souverain et n’a besoin de personne pour gérer ses affaires. Pas besoin d’une ingérence de la part de qui que ce soit pour trouver des solutions. D’ailleurs pour cette “armée de jeunes patriotes”, le Chef de l’Etat camerounais à la situation bien en main et tout est sous contrôle. Il n’est pas question que “certains sous-fifres qui résident dans la diaspora viennent semer la zizanie et ternir l’image du triangle national”. Pour faire passer ce message, des banderoles, des plaques, des tambours, trompettes et sifflets. Ils chantent leur ras-le-bol.

 

 

Une vive réaction face aux propos diplomatiquement déplacés du président français, lors du Salon de l’Agriculture, samedi 22 février.

“Pourquoi ils manifestent”

“Le président Macron a manqué de respect à notre président et s’est mêlé de ce qui ne le regarde pas”, clament ces jeunes.
Dans une vidéo qui fait le buzz sur les réseaux sociaux le président français, répondant à un activiste camerounais donne, dans ses réponses, donne l’impression que c’est lui qui donne des ordres et que le chef de l’État n’est qu’un exécutant. C’est en tout cas ce qu’ont compris ces manifestants. Et, ils ont décidé d’exprimer leur mécontentement. Une réaction qui vient après que le gouvernement camerounais, par le biais de son porte-parole, le Ministre de la Communication, ait réagi au moyen d’un communiqué (lien Facebook du communiqué). Les manifestants disent que “les français et les autres nationalités ont toujours dit que nous sommes mous et que nous ne pouvons rien faire. Mais, c’est parce que nous on aiment la paix. Cette fois-ci on ne va pas laisser”.

Ils sont donc décidés à mettre le temps qu’il faudra pour qu’Emmanuel Macron “respecte son aîné, le président Paul Biya, et les Camerounais. Et, les jeunes sont venus armés. Ils ont apporté literies et matériel de nutrition pour ne pas faillir. Ils se relaient devant le portail de la représentation diplomatique mais restent groupés tout le long de la barrière. Ils viennent en paix, en témoigne l’arbre de la paix qu’ils brandissent, mais, ils sont déterminés.

Pour le moment aucune cessation n’est à l’ordre du jour, malgré le soleil ardent qui sévit dans capitale politique du Cameroun. ” Macron a dit qu’il peut appeler notre président comme si c’est sa femme ou son enfant. On attend qu’il l’appelle, cette fois-ci pour s’excuser, sinon, ils vont nous confirmer”.

Danielle Mouadoume BELINGA

Danielle Mouadoume

Laisser de bonnes traces.

daniellemouadoume has 254 posts and counting.See all posts by daniellemouadoume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.