Le Président Paul Biya annonce les régionales

A l’issue de son vote ce matin à l’école publique bilingue de Bastos à Yaoundé, le Président Paul Biya a clairement annoncé que les premières élections régionales de l’histoire du Cameroun se tiendront à la suite des municipales de ce jour. 

Un peu après 12h ce dimanche, le Président Paul Biya est arrivé à l’école publique de Bastos en compagnie de son épouse. Ils y ont passé un quart d’heure exactement. Ils ont été accueillis à leur arrivée par Laurent Serge Etoundi Ngoa, le président de la Commission communale de campagne à Yaoundé 1er. Le Président a pris aussi le temps de saluer les autorités présentes; Il s’agit du gouverneur de la région du Centre Nasseri Paul Béa; du Préfet du Mfoundi Jean Claude Tsila; du Délégué du gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Yaoundé, Gilbert Tsimi Evouna; et du sous-préfet de Yaoundé 1er Cosmas Thierry Nama; et enfin du maire de la Commune d’arrondissement de Yaoundé 1er  Emile Andze Andze. Au bureau de vote A, le couple présidentiel a reçu les consignes d’usage avant de voter.

Le président Paul Biya s’exprime

Dix minutes après son entrée, le Président sort du bureau de vote. Les journalistes avaient déjà pris place à coté du véhicule présidentiel. Le Directeur Général de la CRTV lui propose de répondre aux questions de la presse.  Avec l’accord présidentiel, Charles Ndongo donne la parole à Joseph Clément Ombgwa. L’éditorialiste, aujourd’hui  parmi les doyens de la presse présidentielle, est l’interviewer du jour. Il s’en tient à deux questions auquel le président répond sans hésitation. Lorsque le cortège présidentiel quitte définitivement l’Ecole Publique de Bastos, une phrase du président fait déjà du buzz sur la toile: « je saisis cette occasion pour demander à tous mes compatriotes de faire leur devoir en allant voter contrairement aux appels au boycott de certains petits partis politiques »

Le Président Paul Biya a ainsi montré l’exemple aux sept millions de camerounais. Après avoir convoqué le corps électoral, le président a pris toutes les mesures pour la tenue de ce double scrutin. Le Chef des armées a ainsi ordonné l’envoi des troupes supplémentaires pour favoriser la mobilisation des électeurs dans les régions en crise. L’accélération de la décentralisation a également relevé les enjeux du scrutin grâce au code des collectivités territoriales décentralisées. Et le Président de la République a pris le soin d’indiquer aussi l’imminence du scrutin régional. Il y avait des observateurs et des hommes de média sur le site pour vivre cet épisode.

Elvis MBIMBA

Interview accordée à la presse par le Président Paul BIYA, 

Question :

Excellence Monsieur le Président de la République, après avoir achevé d’exercer votre devoir civique, quel est le sentiment général qui vous anime en ce moment ?

Réponse :

D’abord un sentiment de joie, de satisfaction. J’ai accompli mon devoir de citoyen et j’en suis heureux. Je saisis cette occasion pour demander à tous mes compatriotes de faire leur devoir en allant au vote; contrairement aux appels au boycott de certains petits partis politiques. En tout cas, la démocratie marche au Cameroun et elle avance à grand pas. Et je vous en félicite les Camerounais.

Question :

Quelle importance vous accordez à ces élections qui se tenaient après le Grand Dialogue National; après le statut spécial du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, ce qui vient donner un statut particulier à ces régions ?

Réponse :

Ce que je disais, c’est que la démocratie fait des pas de géant au Cameroun. Il y a eu le Grand Dialogue National, il y a les lois sur la décentralisation, le statut spécial, la loi sur le bilinguisme. Et bientôt nous aurons aussi, quand les élections municipales auront pris fin, on aura à élire les conseillers régionaux. C’est le grand pas vers une démocratie plus développée. Je n’en suis que satisfait et je remercie les Camerounais de m’apporter leur dynamisme, leur concours à la marche de cette grande démocratie.

Merci.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.