Baleng-Lafé: le CMA fermé

Le Centre Médical d’arrondissement de Baleng-Lafé est provisoirement fermé. Ce sera pendant 14 jours pour désinfection suite à la détection d’un cas de coronavirus.
La fermeture est effective depuis ce matin dans le département de la Mifi. Le CMA de Baleng-Lafé est le principale infrastructure sanitaire de la commune de Bafoussam 2è. Ce lundi matin, les équipes du ministère de la santé et de la délégation régionale n’ont pas seulement suspendu les activités du Centre. En plus, le personnel sera en confinement pendant 14 jours. La désinfection du Centre a déjà commencé. Dans leurs combinaisons, les agents chargés de cette opération ont retenu l’attention des habitants de la zone ce matin. Si certains se disaient rassurés, d’autres évoquaient la possibilité de rester à la maison temporairement en attendant que les choses évoluent.

Conséquence du Covid19

Le CMA de Baleng-Lafé est dans l’actualité depuis le 29 mars 2020. C’est là-bas que l’on a enregistré le 3è cas de coronavirus de Bafoussam, confirmant que cette ville était l’un des foyers de l’épidémie au Cameroun. Après la confirmation de son test positif, le malade avait été transféré à l’hôpital régional de Bafoussam. Mais la contamination avait bel et bien eu lieu. Le malade avait passé cinq nuits dans le centre de santé avant ce transfert. Le 4è cas de coronavirus confirmé à Bafoussam est celui d’un personnel de santé en service au CMA de Baleng-Lafé. Le Centre restera fermé pendant 14 jours. Ce n’est qu’un minimum. Les équipes venues de Yaoundé pour cette opération doivent aussi ramener les prélèvements de l’ensemble du personnel de la structure.

Baleng-Lafé en hibernation

Ces mesures de précaution sont incontournables dans la gestion de ce type d’épidémie. Les autorités sanitaires de la région de l’Ouest en ont une pleine conscience. Le délégué régional de la santé publique, Dr CHINMOUN DAOUDA invite tous les patients du Centre à se signaler. Deux numéros de téléphone peuvent servir: 677897287 et 677893328. Les personnes visées par cet appel sont ceux qui ont eu des consultations dans le centre de santé depuis le 18 mars. Pour les populations de cet arrondissement, il faudra se déplacer vers le Centre des grandes endémies ou l’hôpital régional pour avoir accès aux soins médicaux. C’est le prix à payer pour rester loin d’un virus qui fait de véritables ravages à travers le monde.

Elvis Mbimba (avec nos équipes de CRTV Ouest)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.