Les Panafricaines : les changements climatiques au cœur de la 3ème édition.

Du 6 au 7 mars 2020, près de 300 femmes journalistes venus de 54 pays africains vont se retrouver au Maroc pour discuter sur le sujet.

Plus que quelques jours avant la grand’mess des Panafricaines dans le cadre du forum éponyme qui s’ouvre à Casablanca au Maroc.

Et pour cette 3ème édition, le choix s’est porté sur les effets des changements climatiques. Une décision surement guidé par l’appel à mobilisation d’un front africain lancé par l’Union africaine. Le but étant de s’unir pour faire face aux effets néfastes du changement climatique. Surtout que l’Organisation des Nations Unies souligne que 2020 constituera un tournant pour l’action en faveur du climat.

Activités

Pour y parvenir, le comité directeur des Panafricaines a choisi de mettre sur pied une série d’activités pour une analyse profonde du problème. Il s’agit entre autre des travaux en ateliers qui vont revenir tant sur le traitement médiatique qu’à celui des actions de sensibilisation, figure la déforestation, la désertification, la préservation des ressources en eau, les agricultures alternatives, la précarisation, les migrations climatiques, la sécurité alimentaire ou encore les troubles politiques.

Outre donc les travaux menés dans ces 7 ateliers, un grand débat avec pour thème : « Initiatives et engagements africains pour s’adapter aux changements climatiques » sera conduit par des experts du domaine à l’instar de Arona Diedhou, directeur de recherche à l’institut de recherche pour le développement au Sénégal ; Saber Fayez, chercheur, Ana Le Rocha, Directrice exécutive de l’organisation « Nipe Fagio », etc.

 

Les Panafricaines

Mis sur pied par le groupe médiatique 2M en 2017, Les Panafricaines entendent contribuer à une plus grande implication des médias africains dans le traitement des questions centrales qui intéressent les opinions publiques du continent.
Lors de la  2ème édition, un point d’honneur a été mis au traitement médiatique migrations. Tandis que la 1ère a servi pour établir les bases du réseau.

Jeanne Ngo Nlend

Danielle Mouadoume

Laisser de bonnes traces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.