Ascension 2020 : la prière est le remède contre le #COVID19

C’est le principal message véhiculé par Mgr Jean Mbarga à l’occasion de la messe de la Solennité de l’Ascension du seigneur ce jeudi 21 Mai à la cathédrale Notre Dame des Victoires de Yaoundé.

 

Visière bien ajustée,  masques de protection de mise et respect de la distanciation sociale. Cette messe de l’Ascension du Seigneur s’est déroulée dans les normes des gestes barrières en cette période de pandémie du Covid-19.

 

C’est donc tout naturellement que l’ordinaire du lieu a basé son homélie sur cette pandémie qui sème la mort. Pandémie qui fait partie du monde des ténèbres, dira l’Archevêque métropolitain de #Yaoundé qui conseille de la combattre avec le nom de Jésus car son règne est celui du salut.

 

 La prière, source de guérison

 

L’Homme de Dieu a tenu à rappeler aux fidèles que la fête de l’ascension est un prolongement de la fête de #Pâques. Laquelle traduit la victoire de Jésus sur le péché et la mort. D’où l’engagement de l’Eglise, a-t-il tenu à dire, depuis le début de cette pandémie, à inviter à la prière. Pour prêcher par l’exemple, il a rappelé tous leurs efforts en ce sens au nom de la foi. C’est ainsi qu’il a cité les prières effectuées sur les tombes des ancêtres dans la foi à Mvolyé ou encore les prières à la vierge Marie, Reine des apôtres et patronne du Cameroun, tout comme à saint Joseph son bienheureux époux.

 

Pour Mgr Jean Mbarga, en effet, tout espoir est permis à l’évocation du nom de Jésus, acte libérateur qui sauve et guérit. Ainsi donc, à l’instar des premières communautés chrétiennes qui obtenaient ce qu’elles demandaient au nom de notre Seigneur, il insistera à ce que le nom de Jésus soit invoqué pour l’éradication de ce virus. Lui, qui présente cet acte de foi comme notre bouclier, nos serpents de bronze et autres scapulaires.

 

 La prévention avant tout

 

A côté de cette prière libératrice qui sauve et guérit, l’Archevêque métropolitain de Yaoundé invitera également tous les fidèles à se mobiliser en restant dans la discipline et l’effort de prudence hygiénique ainsi que conseillé par les autorités publiques. Et pour aider l’Église à poursuivre son action dans les centres de santé et les paroisses contre cette maladie, appel a également été lancé à l’endroit des âmes de bonne volonté et autres bienfaiteurs pour qu’ils apportent des aides multiples, indispensables pour mener ce combat jusqu’au bout.

 

Aline NGUINI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.