EDC vise 80 MW à Memve’ele

Après avoir hérité de la gestion du barrage, EDC veut faire passer la production de 60 à 80 MW. Son Directeur Général Théodore Nsangou était en visite de travail ce 09 juin, à Nyabizan.

Il n’y aura pas de round d’observation pour Théodore Nsangou. Dès sa première descente au barrage hydroélectrique de Memve’ele, le Directeur Général de Electricity Developement corporation(EDC) a affiché sa volonté de passer directement à l’action. Pour la première descente depuis le décret présidentiel du 4 mai. Ce décret a remis l’ouvrage sous le contrôle de l’entreprise publique en charge du patrimoine électrique.

 

A lire: Paul Biya confie la gestion du Barrage de Memve’ele à EDC

 

 Les priorités de EDC

Premier chantier: boucler la construction de cette infrastructure, dont l’exploitation dépend désormais de EDC. Sur ce front, on note l’urgence de booster la capacité de production du barrage. À cet effet, l’une des priorités de Théodore Nsangou est de faire passer au plus vite la puissance actuelle de 60 à 80MW.

Autre chantier, l’achèvement des lignes d’évacuation d’énergie de Nyabizan à Nkolkoumou, soit près de 300km. Les travaux déjà effectués jusqu’à environ 20 km de Yaoundé traînent à cause des indemnisations. Un problème qu’il faudra vite résoudre, tout comme l’achèvement des postes de transformation d’Ahala et Nkolkoumou. Le retard de ces travaux bloque la mise en ligne de la distribution de l’électricité de Me’evemle dans le Réseau Intégré Sud de ENEO.

Connecter la Sud

Théodore Nsangou veut également connecter le plus tôt possible, toute la Vallée du Ntem. Ce département qui abrite le barrage reste aujourd’hui encore hors circuit. Ambam, Kye-Ossi, Ma’an, Olamze, et d’autres localités attendent toujours l’électricité qui vient de Memve’ele. EDC veut également redynamiser le programme d’accompagnement socio-économique de Memve’ele, pour minimiser l’impact environnemental et social de cet ouvrage.

Quelques images de la visite

Plus d’infos sur le Barrage de Memve’ele

CRTV/ SUD

Danielle Mouadoume

Laisser de bonnes traces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.