Eneo va régulariser les factures

Le régulateur ARSEL a demandé et obtenu une régularisation des factures d’électricité établies de manière irrégulière.

La réduction de la fréquence de passage des releveurs chez les clients se fait désormais tous les deux ou trois mois par souci de respect des mesures-barrières. Elle ne trouve pourtant pas l’assentiment du régulateur. Elle aurait d’ailleurs entraîné des surfacturations incompréhensibles de la part des usagers à Douala comme à Yaoundé. D’où les nombreuses plaintes enregistrées au niveau de l’Arsel.

Le rappel à l’ordre de l’ARSEL

Le nouveau mécanisme ainsi expérimenté par ENEO est considérée tout simplement comme une violation des dispositions en matière de tarification des consommations d’électricité au Cameroun. Le directeur général de l’Arsel demande de ce fait de «suspendre cette opération d’estimation systématique des index au motif du Covid-19. Jean Pascal Nkou instruit de procéder à la relève des index, en vue de corriger les factures servies et de procéder à la régularisation des factures».

Une collaboration prometteuse

Au cours d’une réunion en visio-conférence avec les hauts responsables de la compagnie d’électricité, le directeur général de l’ARSEL aura d’ailleurs l’occasion d’exprimer ses desiderata à ses vis-à-vis en vue d’un retour à l’orthodoxie. Le relevé des index des compteurs devant ainsi se faire mensuellement, tout comme la remise des factures.
Une démarche appréciée par ces responsables de ENEO qui ont suspendu lesdites opérations.

Voilà qui devrait réconforter des usagers quelque peu désemparés et à la recherche de solutions à cette situation. L’ARSEL encourage d’ailleurs ces usagers désabusés, à la saisir via des requêtes en bonne et due forme en vue d’une étude de leurs situations au cas par cas.

Ce processus ainsi enclenché, devrait permettre à terme, estime-t-on à l’Arsel, d’aboutir à l’optimisation des opérations de relevé des index pour une meilleure garantie des droits des consommateurs.

Aline NGUINI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.