Cancer du col de l’utérus : 339 908 jeunes filles à vacciner

Agées de 9 ans au moins et inscrites dans les établissements d’enseignements primaires des différentes régions du pays, elles recevront à partir du 23 septembre 2020, un sérum conçu pour les protéger du cancer du col de l’utérus.

 

Dans une note qu’elle a signée le 30 juin 2020 au nom du ministre de l’enseignement de Base, Asheri Kiloh, Secrétaire d’Etat auprès dudit ministère, a appelé les délégués régionaux de l’éducation de base du pays à prendre des mesures pour faciliter la vaccination contre le cancer du col de l’utérus dans les écoles du pays.

Pour cette première phase d’implémentation au Cameroun, un total de 339 908 jeunes filles a été recensé et est prêt à être vacciner.

 

 

Le Gardasil

Depuis quelques années, le Gardasil, vaccin qui sera utilisé lors de cette campagne, permettra au Cameroun de lutter contre le virus du papillome humain qui cause le cancer du col de l’utérus a été mis sur pied.

Comme les autres vaccins indiqués pour les enfants et les adolescents, le Gardasil sera introduit dans le programme élargi de vaccination systématique lien avec pour cible des filles de 9 ans inactives sexuellement.

Interrogé à ce sujet lors d’un point de presse donné en février 2020, le professeur Robinson Mbu, Directeur de la santé familiale au ministère de la Santé publique (Minsanté), a déclaré que, « lors des tests effectués dans le cadre des recherches à ce sujet, le Gardasil s’est révélé inefficace sur les jeunes filles de 9 ans déjà actives sexuellement. »

 

Durée du vaccin

Afin de protéger efficacement et à vie les jeunes filles du cancer du col de l’utérus, une seconde dose du vaccin leur sera administrée après 6 mois. Deux mois avant cela, les responsables de la santé publique prévoient d’entamer une campagne pour sensibiliser les parents sur l’importance du vaccin.

Pour exemple, le Gardasil a été utilisé avec succès dans le programme de vaccination des jeunes filles au Sénégal et au Zimbabwe. Lien sur les résultats

 

L’importance du vaccin

D’après l’Organisation mondiale de la santé (Oms), le cancer du col de l’utérus est le quatrième cancer le plus fréquent chez les femmes. Même s’il fait partie des cancers facilement traitables.

En effet, d’après des professionnels de la santé, le cancer du col de l’utérus est une tumeur maligne qui prend naissance dans la partie inférieure de l’utérus qui est le col.

Très souvent, les symptômes de cette maladie ne sont pas rapidement visibles. Ce n’est qu’une fois la malignité installée que les premiers signes se font ressentir.
Il s’agit entre autres :

– Saignements vaginaux anormaux, entre autres entre les menstruations, après la ménopause et à la suite de relations sexuelles;

– Pertes vaginales anormales ou plus abondantes;

– Pertes vaginales malodorantes;

– Menstruations inhabituellement longues ou abondantes;

– Saignement après un examen pelvien ou une douche vaginale;

– Douleur lors des relations sexuelles;

– Difficulté à uriner;

– Difficulté à aller à la selle;

– Fuite d’urine ou de selles par le vagin;

– Douleur dans la région pelvienne ou le bas du dos, qui peut descendre le long d’une ou des deux jambes;

– Enflure des jambes, souvent d’une seule jambe, etc.

 

Jeanne Ngo Nlend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.