#COVID19: déjà 15 173 cas positifs

C’est le chiffre annoncé ce 10 juillet 2020, au terme de la réunion interministérielle hebdomadaire mise sur pied pour suivre l’évolution de la pandémie de la Covid-19 au Cameroun et conduite par Joseph Dion Ngute, le Premier Ministre.

 

Près de cinq mois après la détection du premier cas de coronavirus au Cameroun, les dernières statistiques qui émanent de la dernière réunion, sont quelques peu alarmantes. 15 173 cas confirmés, 11 928 guéris et 360 décès.

Outre ces statistiques, le corps médical a enregistré ce jour, un nouveau décès. Ce qui porte à 8, le nombre de personnel de santé ayant succombé à la maladie.

Dr Anastasie Akamba, Directeur de l’hôpital de district de la Cité Verte et médecin de la sélection féminine de football U17 avait été testée positive à la Covid-19 il y’a quelques semaines.

Hospitalisée depuis 11 jours et mise sous assistance respiratoire au centre de prise en charge de l’ancien Immeuble Orca, annexe 1 de l’hôpital Central de Yaoundé, elle n’aura pas pu vaincre ce virus qui avait déjà endommagé son état santé.

 

Treatment Centre at the Yaounde Military stadium

Bien choisir son centre de testing

 

Suite à l’évolution de la maladie, le Minsanté par la voix du Dr Georges Etoundi Mballa, Coordonnateur du Centre des Opérations d’Urgence de Santé Publique a rappelé l’implémentation de la stratégie des 3T qui consiste à “traquer, tester et traiter” les personnes à risque dans les temps, pour une prise en charge adéquate.

Jusqu’à présent, près de 121 000 tests COVID 19 ont été effectués dans le pays. Et depuis quelques jours, 50 000 tests à diagnostic rapide ont été distribués dans les différents centres de testing sur toute l’étendue du territoire.

Malheureusement, de nombreux camerounais hésitent à se faire dépister dans des centres de testing agrées. Ceci par peur, insouciance ou par facilité.

D’après le Dr Georges Etoundi, plusieurs tests sont disponibles au Cameroun et en dehors.

Malheureusement certains ont été approuvés par des organismes de réglementation et d’autres non. « Il est important de choisir des tests qui ont été approuvés au niveau international, et de les faire évaluer rigoureusement avant de les utiliser », explique-t-il.

 

Qui doit se faire tester ?

Compte tenu de la faiblesse du stock de kits de testing, le testing volontaire est pour le moment, proscrit.

Néanmoins, les personnes suivantes sont fortement encouragées à le faire :

– Les cas suspects, c’est-à-dire les personnes qui présentent les signes et les symptômes de la maladie ;

– Les contacts des cas suspects, précisément les personnes qui ont été exposées à la Covid-19 par des personnes testées positives ;

– Les personnes à risques, notamment celles qui présentent des comorbidités sanitaires ;

– Les voyageurs en provenance des aéroports et des frontières du pays.

 

Jeanne Ngo Nlend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.