#Hajj2020: pas de pèlerinage pour les Camerounais

La décision du Cameroun rejoint celle du Royaume d’Arabie Saoudite interdisant la participation des fidèles musulmans du monde au pèlerinage à cause de la Covid19.

 

 

Priorité à la santé de tous. La communion avec Allah se fera dans le cœur et les familles. Les ravages du Coronavirus préoccupent les autorités du Royaume d’Arabie Saoudite. Elles ont ainsi décidé de restreindre la participation des pèlerins au Hajj 2020 aux seules personnes résidant en Arabie Saoudite. Dans le même esprit, le ministre de l’Administration territoriale, vient d’informer les musulmans camerounais qu’ils ne peuvent pas honorer le rendez-vous du 5e pilier de l’Islam  cette année. Annonce faite par le biais d’un communiqué le 14 juillet 2020. « Les fidèles musulmans camerounais ne pourront pas effectuer cette année comme par le passé le pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam » a indiqué Paul Atanga Nji.

Réactions des fidèles

Comme lors du dernier Ramadan, les réactions divergent au sein de la communauté musulmane sur la prière de groupe, en famille ou de manière isolée. Plus encore lorsqu’il est question du Hajj. Ainsi, certains approuvent entièrement la décision du ministre de l’Administration territoriale, d’annuler le voyage le Hadj 2020. C’est le cas de Mohamadou Awalou, Imam d’Obogogo à Yaoundé. « Le Roi a pris une décision pour ne pas mettre la vie des pèlerins en danger, pour éviter de propager le virus dans le monde, car il y a près de 7 millions de personnes qui arrivent à la Mecque » confie-t-il. « Je salue aussi la manière dont le Cameroun a accepté cela. C’est une décision pour mes fidèles et moi salutaires de la part du gouvernement. Je prie Dieu pour que cette maladie soit anéantie au Cameroun » a-t-il ajouté. Comme cet Imam, Lamine Garba, estime que « cette décision du MINAT n’est pas en contradiction avec la foi musulmane, lorsqu’il y a crise, l’Islam recommande la prière en famille, ce qui compte, c’est de prier du fond du cœur ».

Déception?

Pour d’autres fidèles musulmans, la prière de masse crée beaucoup de communion avec Allah et de chaleur avec les frères et sœurs. Parmi eux, Oumarou Fadyl pour qui « le pèlerinage à la Mecque est une occasion rêvée pour tout musulman, il est question ici du 5e pilier de l’Islam. Pour moi, rater ce moment, représente un vide, une sorte de déception et un recommencement, car il faut refaire des économies pour la prochaine occasion ». Il en est de même pour Aïcha Alim qui affirme que « le Hadj est une occasion de se rapprocher plus d’Allah, c’est un moment qui ne se raconte pas ».

En rappel, l’Arabie Saoudite a enregistré 161 005 cas d’infection et 1 307 décès au Coronavirus. Ce n’est que le week-end du 10 juillet qu’elle a levé son confinement au niveau national.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.