Peter Henry Balerin dit au revoir

Le point culminant des adieux de l’ambassadeur américain a eu lieu au palais de l’Unité. Peter Henry Balerin a rencontré le président Paul Biya ce mardi.

Il a passé trois ans au Cameroun. L’ambassadeur américain arrive ainsi au terme de son séjour diplomatique. Ce mardi, il a fait le point avec le président Paul Biya. En plus d’une heure d’audience, ils ont évoqué les différents aspects de la coopération bilatérale. Peter Henry Balerin a aussi confié à la presse « je quitte le Cameroun le cœur serré ». Il se félicite surtout de l’investissement sur la santé « dans la lutte contre le VIH/SIDA, le paludisme et tout récemment le COVID-19 ». Il a également exprimé son admiration pour les paysages du Cameroun.

Dernière tournée pour Peter Henry Balerin

Pour cet au revoir, le Président de la République lui a offert un objet d’art. Après le Palais de l’Unité, l’ambassadeur des États Unis a été reçu par le Premier ministre. Joseph Dion Ngute lui a offert un cheval en bronze. Cet objet d’art symbolise notamment l’endurance, la puissance et l’excellence des relations entre les deux pays. Jeudi 9 juillet lors du diner d’État en son honneur, Peter Henry Balerin a reçu la distinction de grand officier de l’Ordre national de la valeur. Le Ministre des relations extérieures lui a décerné la médaille, au nom du Chef de l’État.

Le bilan de la coopération

Le diner a aussi donné l’occasion d’apprécier les évolutions de la coopération. Le Ministre des relations extérieures a noté les visites des responsables civils, parlementaires et militaires américains. Il a insisté sur l’appui multiforme des États Unis dans la lutte contre Boko Haram. Lejeune Mbella Mbella a aussi évoqué cet accroissement des échanges avec les États Unis, ainsi que des investissements américains. Le gouvernement se félicite également de l’évolution de la position américaine sur la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.  Les États Unis soutiennent l’unité du Cameroun

Le 4 juillet dernier, jour de fête nationale des États Unis, l’ambassadeur américain a aussi fait un bilan. Il a insisté sur le domaine de la santé. L’aide dans la lutte contre le VIH/SIDA a triplé. Pour réduire la mortalité des femmes enceintes et des enfants, les États Unis ont investi. Les régions du Nord et de l’Extrême Nord ont déjà des résultats concrets. Yaoundé a également eu un Centre des opérations d’urgence de santé. Arrivé le 22 décembre 2017, il quitte le Cameroun incessamment. En attendant la désignation d’un nouvel ambassadeur, le chef de mission adjoint Vernelle Trim FitzPatrick devient chargé d’affaires.

Elvis Mbimba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.