Budget 2021 A la recherche d’un cadre de dépenses à moyen terme de qualité.

C’est l’objectif des conférences élargies de programmation budgétaire et de performance associée ( CEPB-PA) pour la période 2021-2023 qui se tiennent du 17 au 24 Août à Yaoundé.

 

 

C’est dans un contexte particulier que se tiennent cette année ces CEPB-PA. Les répercussions de la pandémie du coronavirus ayant donné lieu à un réajustement des prévisions des ressources budgétaires, passant ainsi de 4951 à 4409 milliards FCFA. Ce qui implique forcément une révision des dépenses des administrations pour  l’exercice 2020.

 

Objectifs des travaux

 

Il s’agira donc pour les organes constitutionnels et les départements ministériels, d’examiner leurs réalisations des trois dernières années et d’effectuer les projections, en droite ligne de la situation qui prévaut actuellement, pour les trois prochaines années de la performance et de la programmation budgétaire.

 

Les travaux placés sous la tutelle conjointe des Ministères en charge de la Programmation et des Finances, seront orientés d’une part, par les Très Hautes Directives du Chef de l’Etat qui fixe les orientations en matière de recettes et de dépenses de l’État. D’autre part, il sera question de tenir compte des engagements internationaux souscrits par le Cameroun.

Quelques actions prioritaires

 

Voici du reste quelques  opérations prioritaires qui devraient être prises en compte dans  la  programmation budgétaire :

-La mise en service de l’autoroute Yaoundé –Nsimalen

-la préparation et le lancement des secondes phases des autoroutes Yaoundé-Douala et Kribi Lolabé

– La poursuite du Programme Gouvernemental de construction de logements sociaux (Yaoundé, Douala, Meyomessala, Nkondom, Kribi, Bertoua etc),

– La mise en service  et l’optimisation de l’exploitation de l’ensemble des projets de barrage en cours de réalisation (Memve’ele, Bini à Warak, usine de pied de Lom Pangar, Mekin)

– La préparation du lancement des travaux de construction du Port de Limbé

– La mise en œuvre des projets d’électrification rurale

 

A la clôture des travaux prévue le 24 Août prochain, chaque administration devra disposer d’un cadre de dépense à moyen terme de qualité, assorti d’éléments de mesure de la performance clairs et de documents complémentaires utiles.

 

Aline NGUINI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.