#COVID19: Ce n’est pas fini!

D’après Dr Georges Etoundi Mballa, le coordonnateur du Centre des Opérations d’Urgences de Santé publique (Cousp) l’épidémie peut reprendre à tout moment. Il faudrait rester vigilant.

Le rappel a été constant au point de presse de ce 04 août 2020. La crise sanitaire qui sévit actuellement dans le monde est loin de s’achever. Et même si le Cameroun enregistre des chiffres encourageants, le Ministre de la Santé publique par la voix du Coordonnateur du Cousp, insiste sur la prudence dont doivent faire montre, les uns et les autres.

“Plus que jamais, soyons prudents. Reconnaissons avec beaucoup d’humilité que l’histoire naturelle de cette épidémie déjoue toutes nos incertitudes”, avance celui qui est également le Directeur de la lutte contre les grandes pandémies.

 

Stratégie de riposte

La riposte contre la Covid-19 est conduite depuis le mois de Mars par Joseph Dion Ngute, le premier Ministre, Chef du gouvernement. Et depuis cette date, ce dernier a instruit un certain nombre de mesures qui ont fait leur effet.

 

Et alors que la troisième phase est amorcée, le Premier ministre définit de nouveaux objectifs afin de mieux contrôler la transmission du virus, d’améliorer la qualité de l’offre de soins et surtout d’orienter toutes les ressources vers une sortie de crise.

C’est sûrement la raison pour laquelle, le Minsanté invite les populations à se faire dépister tout en profitant des campagnes de testing mobiles conduites par ses services avec l’appui des 340 communes.

 

Lire aussi: #COVID19 : le testing mobile a commencé

Outre le testing, Manaouda Malachie rassure les uns et les autres de la sécurité qui est de mise désormais dans les hôpitaux du pays. Il invite les populations à s’y rendre pour tous types de soins médicaux sans crainte.

 


Jeanne Ngo Nlend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.