Prières: le Complexe islamique de Tsinga réouvert

Après plus de 4 mois de fermeture à cause du Coronavirus, la concertation entre la direction dudit complexe et les autorités administratives, a débouché sur la reprise des prières.

 

Les portes du Complexe islamique de Tsinga,  sont désormais réouvertes à la communauté musulmane. L’attente fut longue à cause de la pandémie de la #Covid19. Dans ce contexte de crise sanitaire encore préoccupant, tous les fidèles musulmans sont soumis au respect continue des mesures édictées par le gouvernement de la République.

Règles à observer

Selon l’Imam du Complexe islamique de Tsinga, Bouba Goïgoï, « chaque fidèle musulman devra venir muni de son tapis personnel de prière, son masque correctement porté ». Dès l’entrée du Complexe, les fidèles doivent passer l’étape de prise de température au thermoflash. Avant d’accéder à la grande salle de prière, ils doivent se laver les mains à l’eau coulante et au savon, ou encore se les désinfecter à l’aide d’un gel hydroalcoolique. Une fois à l’intérieur, il faut également observer la distanciation sociale d’un mètre. À la fin de la prière, l’Imam Bouba Goïgoï insiste sur la dislocation immédiate des fidèles.

Plus de civisme…

Pour le sous-préfet de Yaoundé 2, Mamadi Mahamat, « il y a lieu de se réjouir de l’appropriation des mesures gouvernementales par l’ensemble des fidèles qui viennent à la prière ». Cependant, l’autorité administrative appelle au « sens de responsabilité de quelques brebis galeuses, car il y va de l’intérêt de tous de se conformer aux prescriptions des pouvoirs publics ».
À l’observation, la majorité de la communauté musulmane adhère à ce message.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.