6 décembre 2020, les régionales

En convoquant les électeurs le 6 décembre 2020, le Président de la république tient à sa promesse d’organiser les premières élections régionales avant la fin de cette année.

Le scrutin aura lieu 6 décembre 2020, soit 90 jours après la date de convocation des deux collèges électoraux. Le Président de la république a ainsi choisi la borne supérieure pour donner aux partis politiques concernés le temps de préparer ce scrutin en toute sérénité. Mais il est clair que le Chef de l’Etat tenait à l’organisation du scrutin au cours de cette année 2020. Si la crise sanitaire née de la pandémie du COVID-19 a retardé l’échéance, elle n’a donc pas éteint la volonté politique affirmée.

La promesse des régionales 

Le Président de la république tient la promesse faite lors de son discours de fin d’année. Au-delà, il s’agit pour le Chef de l’Etat de mettre en œuvre l’une des résolutions majeures du Grand Dialogue National. Le statut spécial proposé pour les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, a acquis une valeur légale. L’existence de ce statut est consacrée par le code général des collectivités territoriales décentralisées. L’application effective n’est possible que dans le cadre des institutions régionales.

L’organisation de ces élections marque une réelle avancée du processus de décentralisation au Cameroun. La région,  nouvelle collectivité territoriale, rend effective ce second échelon de la décentralisation introduit par la révision constitutionnelle de 1996. Les élections régionales du 6 décembre 2020 constituent également un aboutissement.  Ils mettent un terme à la patiente construction du régionalisme camerounais. C’est un pilier de la vision d’émergence du Cameroun à l’horizon 2035 qui est ainsi déployée.

La date historique du 6 décembre 2020

Tenir les élections régionales au Cameroun en 2020 était donc un impératif. Il s’agit d’une démarche à la fois historique, politique et stratégique. Pour l’histoire, le Cameroun aura ce 6 décembre 2020 ses premières élections régionales. Il s’agit d’un aussi acte politique majeur dans la recherche d’une résolution de la crise socio politique dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Ce scrutin donne enfin une au Cameroun de réaliser un axe important de sa vision de développement, la décentralisation.

Elvis Mbimba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.