#COVID19: près de 2 milliards pour relancer la filière tourisme

Les modalités d’accès à ce soutien gouvernemental qui vise à booster le secteur touristique, sont contenues dans un guide publié par le ministre d’Etat, ministre du Tourisme et des Loisirs, Bello Bouba Maïgari.

 

1,7 milliard aux établissements hôteliers et agences de voyages du Cameroun, un ouf de soulagement au regard des conséquences économiques liées à la crise sanitaire de Coronavirus. Selon le guide mis à disposition par le ministère du Tourisme et des Loisirs, cette dotation provient du Fonds du spécial de solidarité national pour la lutte contre la pandémie dont le montant s’élève à 180 milliards de Fcfa. Depuis le 6 octobre 2020, les différents établissements hôteliers et agences de voyage camerounais préparent leurs dossiers pour rentrer espérer bénéficier de ce financement.

Répartition des fonds

Les établissements de restauration répartis par catégorie vont se partager l’enveloppe de 190 millions Fcfa. Ceux-ci devront être pressentis pour la restauration de certaines délégations du championnat d’Afrique des nations de football (CHAN) et de la coupe d’Afrique des nations du football (CAN) pour ce qui est de la première catégorie. Quant aux établissements hôteliers divisés principalement en 6 catégories, ils vont se partager 810 millions de Fcfa.

Critères de sélection

Ils sont répartis selon les catégories. Pour les établissements de première catégorie par exemple, il faudrait avoir:

– une clientèle internationale,

– être pressenti pour l’hébergement des délégations du CHAN 2021 et de la CAN 2022.

– avoir hébergé les patients de la Covid19 ou tout au moins les mise en quarantaine.

La 2e catégorie est aussi concernée par tous les critères sus mentionnés excepté l’hébergement des patients Covid19. À propos de la catégorie 3, l’hôtel n’est pas tenu d’avoir une clientèle internationale. Cependant, il faut avoir servi de lieu d’hébergement des mises en quarantaine ou de malades du coronavirus. La 5e catégorie englobe tous les établissements économiquement impactés par la crise sanitaire. La dernière catégorie se rapporte à tous les établissements hôteliers autorisés à exercer. Les agences de voyage elles, devraient disposer d’un agrément IATA et être en activité depuis au moins l’année 2019.

Pièces à fournir

Elles sont constituées de:

– dernier bulletin de solde,

– dossier fiscal de l’hôtel,

– quittances impayées d’eau et électricité,

– état de besoin pour la fourniture des matières d’œuvre,

– demande d’acquisition du Fonds Covid19.

Par ailleurs, guides touristiques eux, doivent être en activité au niveau national ou régional.

Au moment où le gouvernement camerounais s’engage à promouvoir le tourisme interne et à relever le défis de 6 millions de touristes par an, cet appui vient à point nommé.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.