#237BloggersSummit: l’économie numérique en débat

Les blogueurs échangent sur les opportunités de l’économie numérique du 26 au 28 novembre 2020 à Yaoundé dans le but de promouvoir le made in Cameroon.

 

La 2ème édition du sommet des Blogueurs est placée sous le thème ” Blogging et numérique”.
Les outils, les challenges et les opportunités de l’économie numérique liée au blogging seront en débats lors de la 2ème édition du sommet des Blogueurs  conduit par l’association des Blogueurs du Cameroun (Abc).

En effet, d’après Dania Ebongue, le Président de la dite association, cette édition 2020 est placé sous l’égide de la révolution. Et contrairement à l’année dernière où la question centrale portait sur les outils de développement, l’économie numérique qui est un de ses outils clés et efficaces a été choisi.
Ceci pour définir les possibilités qu’offre la technologie numerique pour booster la promotion du made in Cameroon or doing by Cameroonians.

 

Pour y arriver, les équipes que coordonne Dania Ebongue ont preparé des activités aussi interessantes les unes que les autres. A savoir des panels sur la citoyenneté numérique, des ateliers-débats sur des thèmes comme la citoyenneté numérique et discours de haine; les médias et défis numériques; économie numérique et système de Santé.

Outre ces ateliers, les blogueurs en provenance des pays comme le Kenya, le Gabon, la République Democratique du Congo- etc., pour echanger sur leurs differentes experiences.

 

 

#Hackathon

Considérée comme l’une des activités les plus importantes de cet act 2 du sommet des blogeurs, le hackathon 2020 est une compétition amicale qui va opposer des équipes de 3 personnes composées de developpeurs, journalistes, designers, porteurs de projets, etc.

Il s’agira pour eux, de présenter une solution pour consommer facilement et à moindre coût les produits culturels au Cameroun.

“Depuis quelques années, nous avons constater que les artistes se battent uniquement pour la gestion des droits d’auteurs. Malheureusement, il y’a aucune perspective de rentabilité économique ou de redynamisation du secteur culturel qui en plus des nombreux dysfonctionnement est aujourd’hui frappé par les la Covid-19. Dans ce contexte, comment on fait pour s’adapter?”, s’interroge Dania Ebongue.

Ce dernier justifie donc l’importance de cette compétition par la necessité d’imaginer un Cameroun nouveau où les industries culturelles vont un peu plus s’acheter sans devoir se deplacer.

“Il faudra exactement nous montrer comment consommer un produit culturel dans sa valeur numerique. Créer un model économique viable et fiable.”, déclare Dania Ebongue.

A la clé de cette compétition, des lots en espèces et en matériels Tic.

 

Jeanne Ngo Nlend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.