#Régionales2020 : le CNC rappelle les règles

Informer en toute objectivité. La prescription est du président du Conseil National de la Communication (Cnc). Peter Essoka s’exprimait ce 20 novembre 2020 à l’ouverture de la session permanente du Cnc pour les régionales.

Alors que se tiennent actuellement les travaux de préparation en prélude à l’élection du 06 décembre 2020 au siège de l’institution dont il a la charge, Peter Essoka, le président du Cnc s’est adressé aux hommes des médias ce 20 novembre 2020. Il était question pour lui de procéder à un certain nombre de rappels indispensables dans la couverture de grands rendez-vous tel que celui que s’apprête à vivre notre pays.

Exigences déontologiques

Ainsi, Peter Essoka s’apesantira longtemps sur la nécessité de se placer résolument en droite ligne de l’exigence déontologique. Pour lui en effet, le journaliste est tenu de traiter l’information en toute objectivité et en toute responsabilité. Car, très souvent, dans son rôle de médiateur et d’animateur du jeu démocratique, il est souvent tenté, remarque-t-il, de s’ériger en propriétaire du débat public, en directeur des consciences ou en procureur de vertu. Une attitude qui porte donc assurément une entorse à la déontologie professionnelle qu’il appelle de tous ses vœux.

Pour le président du Cnc, la liberté de presse sans un minimum de mode d’emploi ou de repères est inconcevable. Car, tient-il à rappeler, elle s’exerce au sein d’une société où doivent être préservées d’autres libertés fondamentales de l’individu. D’où le besoin ardent d’une communication honnête et juste.

Le rôle du Cnc

Aussi conformément à l’article 11 du décret du 23 janvier 2012, portant réorganisation du Cnc, le conseil siégera-t-il de façon permanente dès le samedi 21 janvier 2020, date de début de la campagne électorale afin d’en assurer la veille médiatique. En outre, l’instance aura également un regard sur le respect strict par les partis politiques en lice du temps d’antenne qui leur est imparti dans les médias publics.

Quant aux médias privés, Peter Essoka relève qu’ils pourront poursuivre la diffusion de leurs programmes, tout en veillant au respect scrupuleux des principes d’équilibre de l’information, de pluralisme et de transparence.

Le président du Cnc dira pour finir, qu’il ne se fait aucun doute sur la capacité du conseil dont il a la charge, de remplir correctement la tâche qui est la sienne dans cet environnement de promotion du jeu et des enjeux démocratiques au Cameroun.

Aline Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.