Incendie au Marché de Bonamoussadi : Plus de 10 boutiques consumées

Plusieurs boutiques ont été ravagées par un incendie ce vendredi 08 décembre 2017 au Marché de Bonamoussadi à  Douala.

C’est aux environs de 5h du matin ce vendredi 8 décembre 2017 que le feu s’est déclenché au grand marché de Bonamoussadi à Douala. Il a été éteint deux heures plus tard par les sapeurs-pompiers.

L’incendie a été rapidement circonscrit grâce à l’intervention rapide du corps des sapeurs-pompiers arrivés à temps pour maîtriser les flammes. Faute de quoi, la promiscuité des comptoirs qui règne dans ce marché aurait accéléré la propagation des flammes.

 

D’après des témoins, le feu suvient à la suite d’une surcharge électrique causé lors d’un retour brusque de l’électricité. L’incendie serait donc partit d’un poteau avoisinant les magasins calcinés. Une commerçante a confié par ailleurs que l’un des poteaux électriques implantés non loin du lieu du sinistre, produisait quelques fois des étincelles, mais sans s’enflammer.

Les flammes embrasent des boutiques

Pertes matérielles

Malheureusement, ce matin, les flammes ont eu raisons des étincelles. Elles ont alors ravagé les commerces situés en face du lieu-dit Congelcam Bonamousadi. Heureusement, l’on enregistre aucune perte en vie humaine. Mais les dégâts matériels sont assez importants. Il faut dire que la dizaine de magasins consumées contenaient essentiellement des produits alimentaires et des marchandises diverses tels que des ballots de vêtements qui ont facilité la propagation rapide des flammes. Surtout que la quasi-totalité des comptoirs qui entouraient les magasins étaient en matériaux provisoires.  Certains commerçants parlent de leurs pertes qu’ils évaluent jusqu’à cinq millions de FCFA et tentent de retrouver les marchandises ayant échappé à cet incendie.

https://www.crtv.cm/replay-tv/

Arrivée sur les lieux de l’incendie, la police a vite fait d’ouvrir une enquête. Ceci pour déterminer les véritables orignes. Un périmètre de sécurité a d’ailleurs été dressé par les éléments de la gendarmerie nationale et de la police, pour empêcher des actes de vandalismes sur les lieux de l’incendie.

Depuis 2012, c’est la quatrième fois qu’une partie du grand marché de Bonamoussadi est ravagée par le feu.

Jeanne Ngo Nlend

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.