Budget 2018: qu’est-ce qui change dans la répartition des ressources ?

L’ordonnance présidentielle N°2018/001 du 09 avril 2018, modifie trois articles et dote le Conseil constitutionnel et nouveaux ministères d’un budget conséquent.

L’ordonnance signée ce 9 avril par le président de la République ne modifie pas le budget de l’État pour l’exercice 2018. Il reste toujours de 4 513, 5 milliards de Fcfa. L’article 18 (nouveau) fait partie de nouvelles mutations qui ont trait aux charges de la République, évaluées à 4 513 500 000 000 Fcfa. Ensuite, l’article 36 (nouveau) qui concerne les montants des autorisations d’engagement et de crédits de paiement. Enfin, l’article 37 (nouveau) qui fixe les montants des autorisations d’engagement et des crédits de paiement.

Désormais, les « dépenses communes » passent de 268,96 milliards de F à 264,96 milliards de F. Aussi, les « interventions en investissements » vont de 268,96 milliards de F à 228,719 milliards de F. Cliquez ici pour les détails sur ces trois articles.

Budget du Conseil constitutionnel et nouveaux ministères

Selon les prescriptions du président de la République, le Conseil constitutionnel devra être doté des moyens conséquents pour son fonctionnement. En effet, au cours du Conseil des ministres tenu le 15 mars dernier, le chef de l’État a déclaré que « Les moyens nécessaires doivent être mis à sa disposition pour un fonctionnement optimal ». D’où la dotation de cette instance d’un budget de 2,5 milliards de Fcfa. Soit 2 milliards pour le fonctionnement et 500 millions de Fcfa pour les investissements. Il s’agit d’une disposition prévue par le nouvel article 18.
Autres innovations nécessitant des ressources, le ministère de la décentralisation et du développement local. Un département ministériel qui découle de l’éclatement de l’ancien ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation. Le même article 18 souligne que ce nouveau ministère dispose d’une enveloppe de 11, 477 milliards de Fcfa. La répartition est de 3, 649 milliards pour le fonctionnement et 7,828 milliards de Fcfa pour l’investissement.

Quant au ministère de l’Administration territoriale, son budget s’élève à 30,572 milliards de Fcfa. En rappel, l’ex-ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation avait une enveloppe budgétaire de 39,049 milliards de Fcfa.

Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.