L’opération de comptage physique du personnel de l’État effective

Cette opération de comptage physique  conduite par le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, draine une file interminable de fonctionnaires dans les banques ce 26 avril à Yaoundé.

Depuis ce jeudi matin, il est difficile de se frayer  un passage à l’intérieur des banques à Yaoundé. Deux voire quatre rangs de fonctionnaires arpentent l’entrée de certains établissements financiers. Tous tiennent à s’identifier devant les équipes du ministère des Finances. En effet, l’opération de comptage physique lancée par ce département s’étale d’avril à juin 2018. Objectif : assainir le fichier solde de l’État afin de déceler les fonctionnaires fictifs. Il s’agit de ceux qui émargent régulièrement, à cause d’une absence non justifiée, d’une démission ou d’un décès non déclaré.

Selon certaines sources, ces derniers font perdre à l’État des centaines de millions de Fcfa. D’où le déploiement des équipes du ministère des Finances sur l’ensemble du territoire national jusqu’en juin 2018. La note de Louis Paul Motaze se veut formelle. Elle stipule que « les agents publics qui ne seraient pas comptés verront leur solde suspendue sans autre forme de procès. »

Pièces à fournir

L’opération de comptage physique du personnel en cours, nécessite une demi-photo 4X4, une photocopie de la carte nationale d’identité. Ensuite, des photocopies de l’acte de recrutement, du dernier acte de reclassement ou d’avancement et de l’acte de nomination. Aussi faudrait-il ajouter l’original d’une attestation de présence effective signée par l’autorité compétente.

En rappel, ce recensement des fonctionnaires est une prescription du président de la République. Dans sa circulaire du 20 juin 2017, Paul Biya avait instruit un comptage des agents publics au cours de l’exercice 2018. Le but étant de rationaliser la masse salariale qui tourne actuellement autour de 1000 milliards Fcfa sans précision sur le nombre exact de fonctionnaires.

Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.