Manuels scolaires : la selection commence

Les membres du Conseil et les acteurs impliqués dans le processus sont réunis depuis ce lundi. Pendant plus de deux semaines, ils étudieront les offres de manuels scolaires pour la rentrée 2018-2019.

La session de plein droit du Conseil National d’agrément des manuels scolaires et des matériels didactiques (Cnamsmd) se tient depuis lundi matin. La ministre de l’Education de Base, Youssouf Adidja Alim a ouvert les travaux à Yaoundé. Au ours des différents ateliers au programme, il est question d’échanges et d’exposés techniques. Mais aussi, de la composition des commissions. C’est une forme de nouveau départ après la récente réorganisation de cette instance stratégique du système éducatif camerounais.

En effet, la 15è session ordinaire du Cnamsmd s’ouvre ce 17 avril. Jusqu’au 04 mai 2018, il sera question de déterminer les manuels scolaires qui seront au programme à la rentrée prochaine. Pour cette 15è session, 1428 ouvrages sont proposés par 103 éditeurs. Il s’agit des manuels scolaires des  deux sous-systèmes éducatifs, de la maternelle au collège. A l’issue des travaux, il n’y aura plus de liste de livres en fonction de l’éditeur, mais uniquement par classe.

manuels scolaires, le respect des normes

Le Pr Marcellin Vounda Etoa, Secrétaire permanent de la Cnamsmd apporte quelques précisions.

« Chaque livre déposé équivaut à 50,000Fcfa. Ceci a permis que le Conseil fasse entrer dans les caisses de l’Etat 71 millions 400 mille Fcfa. On a également imposé aux éditeurs de respecter la loi de 2000 sur le dépôt légal. Cette loi dit que quand un éditeur fait un livre au Cameroun, il doit déposer pour les archives 6 exemplaires de ce livre-là à la bibliothèque nationale. Il s’agit d’une règle universelle. Jusqu’ici, les éditeurs ne respectaient pas  la loi n°2000/05 relative au dépôt légal. Nous avons donc décidé d’imposer aux éditeurs d’apporter leurs fiches de dépôt légal avant de recevoir leurs offres »

 Il y a trois critères d’évaluation des manuels scolaires. D’abord l’aspect physique du livre et le prix, chacun sur 25 points. Un livre doit avoir une couverture robuste, être fait avec Upapier de qualité, être présenté selon les normes des métiers de l’édition. Des experts en édition évalueront cette première partie. Le deuxième point est l’approche méthodologique, évaluée sur 50 points. Ici, les correcteurs sont les enseignants et les inspecteurs. Le troisième élément c’est les données logistiques fournies par les éditeurs. Exemple : je vais faire mon livre dans X imprimerie pour X délai. Si je le fais à l’extérieur, voici la compagnie qui va transporter mes manuels scolaires. Et je donne X délai au Conseil pour que mes livres soient disponibles au Cameroun avant septembre…

.

Vanessa Onana

5 pensées sur “Manuels scolaires : la selection commence

  • 16 mai 2018 à 15 h 32 min
    Permalink

    Nous sommes déjà en mi Mai,toujours pas de liste des manuels au programme pour la prochaine rentree scolaire.vous croyez que les éditeurs désignés serons en mesure de produire et de ravitailler tout le Cameroun en deux mois et demi? En ce qui concerne le coup du manuel scolaire,vous exigez du bon papier et les prix bas.vous croyez que ça sera possible?

    Répondre
    • 13 juin 2018 à 21 h 33 min
      Permalink

      Nmi à tous rafler . bravo au Cameroun, l’éducation est devenu n’importe quoi.

      Répondre
      • 22 septembre 2018 à 23 h 20 min
        Permalink

        Bonsoir et merci pour votre message.

        Répondre
  • 5 juillet 2018 à 23 h 16 min
    Permalink

    Quand on sort les nouveaux livres au programme comme ça , comment se comporteront les libraires puis qu’il n’y a pas de compensation ? Comment doivent se comporter les libraires vis à vis de leurs stocks ? Est-ce que ça n’impacte pas négativement sur l’économie nationale ? Quelles sont les mésures prises par l’Etat pour les libraires au niveau des compensations ? Ne devrait on pas procéder de manière progressive ?

    Répondre
    • 24 septembre 2018 à 6 h 49 min
      Permalink

      Merci pour votre commentaire. Nous sommes contents de vous compter comme membre de notre communauté web.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.