Présidentielle 2018: réactions des acteurs à l’issue du contentieux

Certains représentants des partis politiques ou des candidats, réagissent diversement au verdict du Conseil constitutionnel.

Cabral Libii, candidat UNIVERS

Ce qui était évident pour tout le monde est entrain de se réaliser. La configuration du Conseil constitutionnel et du Conseil électoral est telle que ça se joue le jour du scrutin. Si vous n’avez pas de représentant sérieux dans tous les bureaux de vote, vous ne pourrez jamais apporter les preuves de votre victoire. On ne peut pas accepter le verdict du Conseil constitutionnel. On ne s’y intéresse même pas. Malheureusement, beaucoup de Camerounais sont des adorateurs de leur bourreau.

Paul Éric Kingue, Représentant de MRC

Mon sentiment est celui d’un homme complètement déçu par la décision que vient de rendre le Conseil constitutionnel. Pour nous, le Conseil est une coque complètement vide qui faite des amis de M. Paul Biya. Certains membres jusqu’à hier ont enlevé leur nom du site du RDPC. On ne peut être juge et partie. Notre rêve était de voir une nouvelle structure qui venait changer les choses. Nous rejetons en bloc les décisions de M. Atangana et ses amis viennent de rendre. Nous ne reconnaîtrons pas M. Biya comme président de la République. C’est maintenant que les choses vont commencer parce que nous sommes dans un État de droit.

Grégoire Owona, Représentant du RDPC

Je crois que c’est une bonne chose pour la démocratie que le président Biya est entrain de construire au Cameroun. La décision rendue à mon avis est d’une clarté exceptionnelle. Cela ne fera que grandir la démocratie camerounaise qui est la seule victorieuse de ce qui est entrain de se passer.

Propos recueillis par Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.