Reconstruction de Kalak fm : tout le monde donne un coup de pelle

Détruit par les flammes dans la nuit de samedi à dimanche 08 septembre 2019, le studio de la radio Kalak Fm à Yaoundé est reconstruit tout doucement grâce à des solidarités.

 

Le sourire en coin, Ulrich Takam, animateur de la radio Kalak Fm est ravi de nous accueillir dans les locaux de la boite où il travaillait encore il y’a quelques semaines. La prochaine saison de « My Kalak Moments », le programme qu’il conduisait ne reprendra pas de sitôt. Et même s’il est un peu triste, on peut lire une lueur d’espoir sur son visage.

C’est donc avec plaisir qu’il nous conduit à l’étage qu’il a complètement consumé par les flammes. Des bénévoles, transformés à l’occasion comme des ouvriers, finissent de crépir le mur nouvellement bâti. Le plancher creusé à certains endroits par les flammes, laisse entrevoir la salle de rédaction, qui, heureusement, n’a subi aucuns dégâts.

 

Employés, contributeurs, auditeurs, etc., se donnent à cœur joie pour reconstruit le projet médiatique qui les a toujours accueillis à bras ouverts.

 

Bientôt la réouverture ?

 

En attendant la fin des travaux qui piétinent en tout cas, Marcel Amoko, le promoteur de la chaîne, annonce la reprise de l’antenne ce samedi 21 septembre 2019. « Nous allons commencer avec la musique et au fur et à mesure, les programmes vont reprendre ».

 

« SOS Kalak Fm »

 

Marcel Amoko prépare pour très bientôt une soirée de croundfounding. Ouverte à tous, elle permettra de collecter des fonds pour reconstruction la radio détruite. La date sera dévoilée dans les prochains jours.

« Je reste confiant car je reçois de nombreuses contributions des partenaires, des amis, des auditeurs, et autres. Il est vrai que les contributions sont encore timides, mais nous gardons espoir”, nous confie t- il.

 

Un leetchi a déjà  été initiée par le promoteur de la radio pour les contributeurs de la diaspora, tandis qu’un numéro est ouvert pour des dépôts Mobile Money.

 

Jeanne Ngo Nlend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.