#CmrDialogue: Pr. Dorothy Njeuma à la tête de la commission Système éducatif

Personnalité politique et ancienne vice-ministre de l’Éducation, elle mettra son expérience à contribution de concert avec les membres de sa commission pour une reprise effective des cours dans le NOSO.

 

Née le 26 juin 1943 à Buea, région du Sud-Ouest, Pr Dorothy Njeuma a assumé d’importantes responsabilités et une riche carrière universitaire. Elle s’exprime avec aisance dans les deux langues officielles du Cameroun, l’anglais et le français. En effet, elle était la deuxième personnalité féminine de la République de l’époque après Delphine Zanga Tsogo à faire partie d’une équipe gouvernementale en tant que vice-ministre de l’éducation nationale, poste qu’elle quitte à la suite du remaniement de 1983.

Cursus

Pr Dorothy Njeuma a fait ses études primaires au “Government school” de Buea de 1948 à 1955. Puis les études secondaires au “Queen’s School” à Enugu au Nigeria de 1956 à 1962. Après des études universitaires de 1962 à 1966 au Pembroke College in Brown University, elle obtient un Bachelor of Science en Biologie. Ensuite, un PhD en Zoologie à University College London. Ce qui lui donne droit au grade de Maître de conférences en Génétique et en Embryologie à la Faculté de Sciences de l’Université fédérale de Yaoundé, de retour au Cameroun en 1970 et pendant cinq ans.

Ancienne vice-ministre de l’Éducation (1975-1985), elle est depuis 2011, membre de la Cour suprême. Pr Dorothy Njeuma était également directrice du Centre universitaire de Buea avant d’être nommée Vice-Chancelier de cette même université en 1993 et plus tard recteur. Ici, sa renommée n’a d’égale que ses actes. Sous son règne, l’université de Buea passe pour être la meilleure université d’Etat. Elle laisse ses empreintes à tous les niveaux, tant sur le plan académique que sur le plan infrastructurel en passant par la gestion des ressources humaines.

Responsabilités

Pr. Dorothy Njeuma a occupé plusieurs postes de responsabilité qui font d’elle une figure féminine forte de la République. Notamment :
– Vice-présidente de l’Association des Universités Africaines (AUU) ;
– Membre du Forum africain des Femmes éducatrices (FAWE) ;
– Membre de l’organisation des femmes du tiers monde pour la science ;
– Présidente de la conférence des recteurs des universités d’Etat du Cameroun ;
– Présidente de la Fédération nationale des Sports universitaires (FENASU) ;
– Membre du conseil Universitaire des Nations unies (membre du bureau depuis 2002) ;
– Membre du NEPAD (mai 2003) etc.
C’est fort de ce riche parcours qu’elle a été choisie pour conduire les travaux sur la problématique du système éducatif camerounais.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.