Éboulement de terrain à Kinshasa : au moins 41 morts

A l’origine de cet autre drame en RDC, les fortes pluies qui se sont abattues sur la ville le 26 novembre.

 

« Nous ne savons pas où dormir avec nos enfants. Nos matelas ont été noyés, et tous nos biens abîmés. Que les autorités nous trouvent des solutions ». Telle est la complainte de Mengi Keni, habitante du camp Luka à Kinshasa, au micro de TV5 Afrique . Comme elle, de nombreuses familles ont tout perdu à la suite des pluies diluviennes qui sont tombées sur la capitale congolaise il y a deux jours.

Sur le terrain, après la pluie, c’est le désarroi. Les inondations et autres éboulements de terrain ont emporté avec eux, en plus des habitations et autres matériels, plus de 41 vies humaines (bilan provisoire). Les images des terrains affaissés témoignent à suffisance de la lourdeur du bilan. Seulement au quartier Lemba, plus de 15 personnes ont perdu la vie.

 

Constructions anarchiques

Du côté des autorités, si on déplore la catastrophe, un doigt accusateur est tout de même pointé vers les populations. Au micro de l’Agence France Presse ( www.afp.com ), le Vice-gouverneur de Kinshasa, Néron Mbungu, a précisé que « 80% des dégâts sont causés par des constructions anarchiques. […] Même si l’Etat dit qu’il ne faut pas construire, les gens construisent. Voilà les conséquences ».


Double catastrophe en 3 jours

Dimanche 24 novembre, soit deux jours avant les pluies meurtrières, le pays était en deuil. Un petit avion de transport, après avoir raté son décollage, a crashé 3min plus tard sur une maison à Goma.
Sur les 19 personnes (17 passagers et 2 membres d’équipage) que transportait l’appareil, il n’y aura eu qu’un seul survivant. Onze autres personnes, des riverains, ont également trouvé la mort ce jour.

˃˃˃LIRE l’article de www.crtv.cm sur le crash

Vanessa Onana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.