Législatives et municipales 2020: les partis politiques en lice

Le RDPC et certaines formations politiques ont effectivement déposé leurs candidatures à ELECAM au soir du 25 novembre 2019.

 

Le double scrutin du 9 février 2020, connaitra la participation des partis politiques en vue  au Cameroun. En bonne place, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), parti au pouvoir du président national et chef de l’État Paul Biya. Bien implanté sur l’ensemble du territoire national, ce parti est en compétition pour les 360 communes réparties dans les dix régions du pays. Mais aussi pour conquérir les 180 sièges des députés à l’Assemblée nationale.

Engagement des partis de l’opposition

Le principal parti de l’opposition, le Social democratic front (SDF) de Ni John Fru Ndi entend remporter le double scrutin du 9 février 2019, notamment dans la région du Nord-Ouest, son fief. Aussi vise-t-il les communes et les sièges des députés dans les régions du Sud-Ouest, certains départements et arrondissements du Littoral, de l’Adamaoua, de l’Ouest et du Centre. L’UNDP, le MDR et l’ANDP sont en lice dans le Grand-Nord, principalement dans la région de l’Extrême-Nord. Il s’agit notamment des départements du Diamaré, du Mayo-Tsanaga et du Logone-et-Chari.

L’UPC, le FSNC  lorgnent les postes dans les régions du Nord et du Littoral. Quant à l’UDC, il entend s’imposer dans le grand Ouest. L’union des Démocrates pour le Travail au Cameroun (l’UDT) et le Mouvement Écologiste Camerounais (MEC) veulent se concentrer dans le Wouri, région du Littoral.
En rappel, l’heure est à la centralisation des dossiers de candidature à la Direction Générale d’Elecam. Ce sera l’occasion de ressortir la liste intégrale des partis politiques en lice.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.