#WorldMusicDay2020 : des artistes en live sur la toile

Sur Facebook, les artistes camerounais comme internationaux donnent des concerts virtuels sur les réseaux sociaux pour célébrer la fête de la musique.

Organisée chaque année depuis 1982 pour célébrer la musique, cette édition de la Fête de la musique 2020 ne permettra pas les rassemblements physiques de personnes.
Salles de concert fermées, festivals annulés, tournées reportées. L’épidémie de Covid-19 et le confinement mis en place aux quatre coins du monde pour l’endiguer ont jeté une ombre sur l’industrie musicale. Mais c’est bien connu, la musique adoucit les mœurs. Dans ce contexte exceptionnel, chacun a imaginé des solutions qui permettent de chanter malgré tout, la musique dans toute sa diversité. Et en ce jour de fête, à défaut de pouvoir se produire sur scène, des artistes camerounais installés au pays ou en dehors ont décidé d’offrir à leurs fans des concerts en direct sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook Live.

 

Les E-concerts emballent les internautes

Le E-concert de la fête de la musique de ce 21 juin c’est surement celui de K-tino, la mama du bikutsi. Ouvert dès 14 heures, un live Facebook avec de nombreuses stars a eu lieu sur sa page. Pendant près de trois heures de Live avec les vétérans et quelques jeunes, des anciens morceaux ont été joués. Qu’il s’agisse du Tonton Ebogo, du Takam 2, Miss Charlotte, Racine Sagath, etc. Pour commander un titre il fallait payer 1000 Fcfa via un compte Mobile Money ou Orange Money.

À l’occasion de la fête de la musique de ce 21 juin, un concert live sponsorisé par une marque de produits brassicoles est actuellement diffusé sur le compte officiel Facebook de celui-ci et relayé sur les chaînes de télévisions nationales.

Les artistes Lady Ponce, Salatiel, Richard Amougou, Magasco, Tenor et Nda Chi y ont pris part. Offrant alors aux internautes, un moment de passion, alore qu’ils reprennaient certains de leurs titres phares.

Un show en ligne a également été diffusé sur la page Facebook de Frank Olivier Ndema, avec la participation de plusieurs artistes folk et pop dont Marty Danak, Phinées ou encore Mosayane.

 

En solo, ça marche aussi

L’artiste Sanzy Viany a également donné un mini concert depuis sa page Facebook. On pouvait reconnaitre à ses côtés, quelques membres du groupe de musique Macase (lesquels). Comme spectateurs directs, on a pu remarquer la présence de quelques fans triés à la suite d’un jeu concours organisé des jours plus tôt par la chanteuse.

Des versions acoustiques exclusives de certains titres préférés de leurs fans, voilà ce que le groupe X-Maleya a diffusé en live sur sa page facebook dès 17h. Gourmands, de nombreux abonnés en ont voulu plus. De Yéléle à « Je veux du cash », ou encore « Son me » et « Doumba », la musique a donné du ton sur la toile. En interactivité avec le groupe, il était possible d’ajouter des paroles à la musique.

 

On s’adapte comme on peut

La Fête de la musique n’aura sans aucun doute pas la même saveur que les années précédentes. Faute au coronavirus qui vient chambouler très largement le programme.

Selon un communiqué sur les mesures de restrictions au Cameroun, les rassemblements de plus de 50 personnes étant toujours interdits sur le domaine public, les concerts spontanés ne sont pas autorisés. Néanmoins, les manifestations sur la voie publique peuvent faire l’objet d’une demande avec une autorisation préalable du préfet, à la suite d’une note du Maire. ,Malheureusement, très peu d’artistes se sont laissés emporter par cette idée.

Pour autant, la filière étant particulièrement touchée par les effets de la crise sanitaire, il est important pour tous les acteurs du secteur de montrer leur détermination à exister, et à créer.

Hors des plateformes digitales, des institutions, des artistes, des médias, etc. tentent de faire vivre cette Fête de la musique si particulière.

 

Jeanne Ngo Nlend

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.