Plan Triennal Spécial-Jeunes: plus de 32 mille plans d’affaires consolidés

Le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique, Mounouna Foutsou a présidé la session de pré-validation de la sélection des projets des jeunes bénéficiaires dudit Plan, le 9 juin 2020 par visioconférence.

 

Accélérer l’insertion socio-économique des jeunes. L’une des priorités du gouvernement pour la triennale 2021-2023. C’est pourquoi l’État n’envisage aucune coupe budgétaire concernant le Plan Triennal Spécial-Jeunes, malgré un contexte de crise difficile et de gestion de nombreuses urgences.

Au cours du débat d’orientation budgétaire  au Parlement, le ministre des Finances, Louis-Paul Motaze a relevé que le président de la République a donné instruction pour « la disponibilité des financements des projets jeunes ». Dans une correspondance adressée le 26 mai 2020, le secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, lui a d’ailleurs demandé, en « exécution des très hautes instructions du président de la République », de « bien vouloir confirmer la reconduction du Plan triennal spécial-jeunes (PTS-Jeunes) dans le cadre collectif budgétaire ».

Critères de sélection

Les projets éligibles au financement du Plan triennal spécial- Jeunes, devront obéir à :
– Être jeune camerounais âgé entre 15 et 35 ans, sans distinction aucune,
– Une bonne connaissance des priorités nationales, régionales et locales,
– Un business Plan qui tient compte de la faisabilité du projet,
– Une bonne connaissance de l’environnent ou secteur d’activité visé,
– Un chronogramme de prévision qui anticipe les risques.
Sur le principe, tous les jeunes camerounais nationaux et de la diaspora peuvent solliciter des financements dans le cadre du PTS-Jeunes. L’objectif est de permettre aux bénéficiaires d’être indépendants économiquement au bout de cinq ans.

Premières retombées

Depuis le lancement du PTS-Jeunes, l’on enregistre à ce jour :
– Plus de 507 614 jeunes inscrits au Cameroun,
– 1 149 dans la diaspora,
– 2150 projets d’entreprises de jeunes financés pour un coût global de 3 317 674 720 Fcfa,
– 847 autres projets sont en cours de pré-validation pour la deuxième cuvée, estimés à 3 517 660 256 Fcfa,
– Plus de 32 mille Plans d’affaires issus de toutes les régions du pays consolidés.

Les inscriptions se poursuivent sur www.onjcameroun.cm afin d’offrir le maximum d’opportunités aux jeunes. Aussi les besoins et aspirations de près d’un million de jeunes sont-ils centralisés dans la base de données de l’Observatoire National de la jeunesse.

Opportunités

Les financements du Plan Triennal Spécial-Jeunes sont orientés vers les domaines de l’artisanat, l’agriculture, l’industrie, l’élevage, l’économie numérique et l’innovation technologique. Selon les dernières statistiques du ministère de la Jeunesse et de l’éducation civique, parmi les porteurs d’idées de projets, 33,70% sollicitent l’agriculture au sens large, 28,84% l’industrie, 22,85% l’économie numérique, 10, 48% l’innovation ainsi que 4,4% d’autres secteurs non répertoriés dans ces domaines de concentration. Le processus vise à appuyer 1,5 million de jeunes à raison de 500 000 jeunes par an.

Accès aux financements

Disposer des fonds sollicités dans les délais. Il s’agit de la principale déplorée par les jeunes porteurs de projets. Solidaire de cette préoccupation, le ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique souligne que « la principale difficulté dans l’exécution du Plan triennal spécial-jeunes demeure la mise à disposition des financements. Cette difficulté se traduit à la fois par la lenteur dans le virement ainsi que par l’insuffisance des allocations ».

En rappel, le Plan Triennal Spécial-Jeunes  doté d’une enveloppe initiale de 102 milliards a été officiellement lancé en janvier 2017 sous l’impulsion du chef de l’État Paul Biya.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.