Génération 90 obtient les logements promis

Le président de la république a décidé d’accorder un logement moderne à chaque joueur de la génération 90 des Lions Indomptables du Cameroun

22 logements modernes aux 22 lions de la génération 90. C’est l’un des faits majeurs d’une semaine qui avait commencé dans la tristesse. La mort de Stephen Tataw le 31 juillet avait entrainé une pluie de plaintes sur la vie de ces anciens joueurs. Il faut remonter au mois de juin pour comprendre ce qui s’est passé. Le mois de la célébration des 30 ans des exploits du Mondiale italien. Les supporters et les médias ont donné un grand retentissement à cet anniversaire et aux cinq dates qu’il rappelle.

Le rappel de la promesse

C’est ainsi que certains joueurs ont émis de rappeler une promesse faite en 1990. En consultation avec les officiels, l’idée d’une lettre au président de la république a prospéré. Au nom du collectif des anciens lions Indomptables, Bertin Ebwelle a écrit au Chef de l’Etat. Il écrit :”votre sollicitude (…) vous avait conduit à faire don de 22 logements SIC aux Lions Indomptables ». L’ancien défenseur poursuit en indiquant également que «  à ce jour, ce don gracieux n’a toujours pas été réceptionné »

La lettre de la génération 90

On comprend plus tard dans la lettre l’origine du blocage. En effet, des officiels avaient voulu s’imposer dans la liste des bénéficiaires de cette générosité de l’État Camerounais. L’accroissement du nombre des bénéficiaires a entrainé un classement sans suite du dossier. Cette dernière lettre des quarts de finalistes de la Coupe du monde date du 15 juin 2020. La lettre des anciens Lions a atteint sa cible avant la fin du mois de juin. Le ministre a transmis cette lettre au président de la République via le Directeur du cabinet civil.

Génération 90 n’attend plus que la remise des clés

 Le Directeur de la Société Immobilière du Cameroun a reçu toutes les instructions. Il a lui-même pris contact avec les joueurs de la génération 90. C’est le témoignage fait par Bertin Ebwelle et Roger Milla. Les ayants droits des trois joueurs décédés recevront aussi les logements qui reviennent à leurs parents. Ceci concerne Louis Paul Mfédé, Benjamin Massing et Stephen Tataw. L’opération mis en branle en juin, connait ainsi son aboutissement en août.

Reponse aux anciens Lions

Le Président Paul Biya tient ainsi au respect de la parole donnée. Cette affaire montre aussi une attitude très camerounaise qui consiste à surcharger les listes des bénéficiaires de tout avantage ou service exceptionnel de l’État. Pour le cas que nous évoquons, l’opération a déjà pris près de 30 ans de retard. Enfin, il faut aussi retenir la disponibilité du président de la république et de son administration à examiner les requêtes des citoyens. En évitant toute attitude bruyante dans le traitement de ce dossier, la génération 90 des Lions Indomptables donne ainsi une leçon de méthode à d’autres sportifs et à d’autres citoyens camerounais

Elvis Mbimba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.