Faible affluence dans les toilettes publiques à Bafia

Les nouvelles structures mises à disposition par les pouvoirs publics sont toujours très peu fréquentées malgré le prix des prestations qui varie entre 50 et 100 frs CFA.

Au lieu-dit “Petit marché du soir”, au centre-ville de Bafia, en bordure, des toilettes Hommes et femmes. Mises à la disposition du public. Ces sanitaires composés notamment de : WC modernes, lave-mains, douches et urinoirs. Un magasin est également mis à disposition pour les usagers. Le coût du service ici est fixé à 100 frs pour la douche et 50 frs pour tout autre usage. Un employé dûment rémunéré veille au bon usage du matériel et à la propreté des lieux.
Cependant, l’affluence est très faible dans ce marché qui est le plus grand de la ville. À peine 10 personnes par jour, dans ce lieu pourtant très fréquenté, et ouvert de lundi à dimanche. Pour expliquer ce manque d’enthousiasme, certains parlent du prix d’accès “élevé” mais les observateurs avertis relèvent le caractère tabou de ces toilettes exposées qui laissent imaginer l’usage fait par tous ceux qui y pénètrent. Les populations, sous l’emprise de pesanteurs socio-culturelles préfèrent ainsi continuer à polluer l’environnement.

Même ville, affluence différente

Cependant, la structure située au lieu-dit “Dos-D’ânes” présentant les mêmes atouts bénéficie, elle, d’une clientèle plus importante. Soit plus d’une trentaine de tickets vendus par jour. Si la population locale ne montre pas non plus ici un grand intérêt pour ces toilettes, la structure qui se trouve sur l’axe menant à l’Ouest du pays accueille en majorité des voyageurs de passage. Ces passagers qui profitent souvent des différents arrêts pour se soulager à l’abri des regards et dans une structure appropriée.

Un confort boudé

Les structures, mises à disposition par les pouvoirs publics à travers le ministère de l’Eau et de l’Énergie, sont disposées à trois endroits de la ville de Bafia. Elles ont été rétrocédées à la mairie de la ville. Un bâtiment subdivisé en trois principales parties. Un magasin pour les besoins de conservation de matériels et de consommables. Des sanitaires pour hommes avec lave-main à gauche et des sanitaires pour femmes avec lave-main à droite. Chacun des sanitaires est encadré par une porte pour une meilleure intimité des usagers. Seulement, les populations, principales bénéficiaires, tardent à intégrer les avantages que procurent ces toilettes améliorées. Si certains saluent et font usage de ces infrastructures hygiéniques, d’autres ont choisi de faire fi de leur existence et continuent à se livrer à des comportements indignes.
Toutefois, Les autorités locales continuent la sensibilisation en espérant qu’avec le temps, ils seront de plus en plus nombreux à prendre conscience et à adopter ces toilettes améliorées qui garantissent de meilleures conditions d’hygiène.

Aline Nguini

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.