Feicom: un label de performance et d’efficacité

L’affirmation est du ministre de la décentralisation et du développement local. Georges Elanga Obam présidait ce 21 Décembre 2020, la cérémonie de dédicace de l’ouvrage publié par le Fonds Spécial d’Equipement et d’Intervention Intercommunale (FEICOM) à l’occasion de son 45e anniversaire.

 

“Feicom, 45 ans au cœur du développement local”, c’est le titre de ce livre qui marque ainsi avec quelques mois de décalage, les 45 ans d’existence de cette institution créée en 1974. Un concentré d’informations sur lesquelles se sont apesantis les différents intervenants.

La nécessité d’un ouvrage

Prenant la parole en premier, le Directeur général du Feicom, est revenu sur le bien fondé de la publication de ce document. Pour Philippe Camille Akoa , l’idée est née de la publication d’un livre à l’occasion des 40 ans de l’institution dont il a la charge. Le but était alors, selon lui, de revenir sur l’histoire de la mise en place du Feicom ainsi que des personnes qui l’ont animé. Ce travail ainsi réalisé grâce au capital humain de l’entreprise a reçu un bon accueil de la part des pouvoirs publics et des élus locaux. Il a également permis à l’administration de mesurer l’importance de la conservation de leurs archives. D’où la résolution de sortir un livre sur l’histoire récente du Feicom tous les 5 ans. Le présent ouvrage devant être considéré comme le tome 2 de cette aventure.

Note de lecture

Le contenu de ce livre de 417 pages sera dévoilé au public par le ministre des Sports et de l’Education Physique. Dans sa note de lecture, Narcisse Mouelle Kombi, qui intervenait comme universitaire, a d’abord relevé, pour le saluer, la signature de la préface par le président Paul Biya. Pour lui, ces écrits laissent transparaître une œuvre en maturation constante. Le Feicom s’illustrant par des réalisations éloquentes dans les dix régions du pays. A l’instar, de la construction du stade de Bafang érigé dans le cadre de la Can prévue en janvier 2022, poule de l’Ouest et qu’il a personnellement eu à visiter.
Un ouvrage bien illustré, au style simple et agréable à lire qui dénote selon lui, le fait que le Feicom est désormais un levier fondamental et institutionnel majeur de la politique publique du Cameroun en matière de développement local et de l’aménagement du territoire.
Par la même occasion, le lecteur, releve-t-il, est informé sur les axes de pertinence du partenariat entre le Feicom et les collectivités locales décentralisées.
Il apparaît donc clairement pour cet universitaire que le Feicom a allié à l’efficacité, l’efficience et la performance des actions sommes toutes bénéfiques au bien-être des populations.
Au demeurant, Narcisse Mouelle Kombi pense qu’il s’agit là d’une œuvre qui s’inscrit dans la durabilité. Car elle est appelée à résister à ses concepteurs et servir de repère à la prospérité.

Une expérience avérée

Même sentiment de satisfaction partagé par le ministre de la décentralisation et du développement local. Georges Elanga Obam pense que tout le mérite revient à l’ensemble du personnel pétri d’expérience et de compétence dans la promotion du développement local. En tant que président du conseil d’administration, il a tenu à saluer à son tour les importantes réalisations du Feicom en faveur du développement local à travers la République. Il en est ainsi, a-t-il souligné, du cadre nouveau et imposant qui abrite le Feicom, ainsi que l’engagement de la structure dans plusieurs chantiers qui fait école aujourd’hui au-delà de nos frontières.
Toutes choses qui font dire au ministre de la décentralisation et du développement local que le Feicom est devenu un label de performance et d’efficacité. Pour finir, il a invité cette institution de financement des collectivités locales à viser toujours plus haut et à faire preuve de plus d’ardeur au travail.

Aline Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.