CNI: plus de 3 millions de doubles identités

Selon le Secrétaire général de la Délégation générale à la sûreté nationale (Dgsn), Dominique Baya face à la presse ce vendredi, seule la première identification est reconnue.

 

Des messages persistants et le hashtag #JeVeuxMaCNI circulent ces derniers jours sur les réseaux sociaux. Mais de nombreux Camerounais semblent ignorer certaines réalités. Selon le secrétaire général de la délégation générale à la la sûreté nationale, plus de 3 millions de Camerounais ont plusieurs identités. Cela devient presque impossible pour ces derniers d’obtenir une nouvelle carte nationale d’identité, car le système reconnaît seulement la première identification comme authentique.

Défaillances

La délégation générale à la sûreté nationale reconnaît que l’ancien système d’établissement des cartes présente de nombreuses failles. La principale étant, la possibilité d’établir plusieurs cartes pour une même personne. Ce qui ouvre les portes aux fraudes et autres manipulations. Par exemple, percevoir des salaires à la place des citoyens légitimes ou effectuer des opérations bancaires illégales etc.

Nouveau système

Compte tenu des failles relevées, la délégation générale à la sûreté nationale estime qu’il est urgent d’installer un nouveau
système qui peut mieux protéger la nationalité camerounaise. En effet, ce deuxième système devra résoudre l’équation de la détention de plusieurs identités. À ce sujet, la Présidence de la République a marqué son accord. Par ailleurs, les anciennes cartes restent valable jusqu’à leurs dates d’expiration.

Système de production

Les chiffres de la Dgsn renseignent que le Cameroun compte à date:
– 280 postes d’identification,
– 50 postes mobiles,
– 10 mille cartes par jour et bientôt 15 mille.
Concernant les passeports, la bonne nouvelle, c’est que le nouveau document plus sécurisé, sera disponible dans les 48h.

La Dgsn souhaite donc passer de l’ancien système d’établissement des cartes nationales d’identité à un nouveau, beaucoup plus sophistiqué. Pour l’heure, plus de 245 mille cartes nationales d’identité sont en attente de leurs propriétaires dans les commissariats.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.