Crise en Rca : la communauté chinoise reconnaissante envers le Président Biya

En détresse à l’Est-Cameroun suite à l’insécurité ambiante en Centrafrique, elle a reçu la visite du ministre de l’Administration territoriale(Minat), porteur d’une aide du Chef de l’Etat.

C’est une communauté chinoise désormais sereine qui a tenu à saluer cette assistance du Président de la République, qui arrive à point nommé pour leur réhausser le moral après de difficiles épreuves endurées dans le pays voisin.

Causes du déplacement

A la base de ces multiples tribulations à l’origine du mal-être de ces citoyens de l’empire du milieu, la crise électorale qui sévit en Centrafrique depuis un mois. L’on compte ainsi, près de 5000 personnes ayant traversé la frontière pour trouver refuge au Cameroun. Parmi lesquelles, au moins 200 chinois dont les activités ont été vandalisées et les vies menacées. Aujourd’hui, ils ont trouvé une terre d’accueil à Garoua Boulaï à la frontière Est du Cameroun.

Visite du Minat

C’est dans cette localité qui partage une bande frontalière longue de 152 km avec la RCA que les déplacés chinois ont reçu la visite du ministre de l’Administration territoriale. Paul Atanga Nji leur a ainsi remis, au nom du Chef de l’État, des denrées alimentaires, des kits d’hygiène et du matériel de couchage.

Un geste de sollicitude apprécié à sa juste valeur par les bénéficiaires. Leur porte-parole, Monsieur LEO, a rappelé que les dons ainsi reçus vont considérablement alléger leurs conditions de vie à Garoua Boulaï.

 

Occasion saisie également par le ministre de l’Administration territoriale pour rappeller à ces citoyens chinois, les liens d’amitié séculaires et étroits qui unissent la Chine et le Cameroun.

Autres échanges

Ce déplacement a également permis à Paul Atanga Nji de s’entretenir avec les responsables du Haut commissariat des réfugiés (HCR) au moment où l’on compte près de 4500 nouveaux réfugiés centrafricains recensés en 1 mois dans cette ville de l’Est. Le ministre a également eu une concertation avec les transporteurs routiers, quand on sait que plus de 1500 camions sont stationnés sur le corridor Douala-Bangui.
Pour finir, le Minat a présidé une réunion de sécurité. Des échanges qui ont fait dire à Paul Atanga Nji que les forces de défense et de sécurité contrôlent parfaitement la situation.

Elvice Nguimezong/ Aline Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.