COVID-19: rigueur et célérité dans le testing

Le contrôle qualité du testing au centre des échanges conduits par Manaouda Malachie, le Minsanté, dans la lutte contre la 2ème vague de la COVID19 qui sévit actuellement dans le pays.

 

Suite aux nombreux retards enregistrés dans la mise à disposition des résultats et au démantèlement d’un réseau de délivrance de faux tests négatifs pour les voyageurs, le ministre de la Santé publique, a annoncé la mise en place d’un nouveau circuit de testing. Ceci pour garantir des résultats fiables et sécurisés livrés dans les 24 heures qui suivent le prélèvement des échantillons.

Ce nouveau protocole remplace le précédent utilisé depuis près d’un an.

covid 19 testing in Yaounde

Nouvelle donne

 

Il s’agit d’un processus complet qui va du testing des échantillons à la livraison des résultats en passant par l’analyse.

Très souvent transmis via Sms WhatsApp, les résultats du test COVID-19 pouvaient prendre des jours avant d’être disponibles. Certaines personnes, ne recevant pas leurs résultats via leur téléphone portable, devaient passer des heures dans les centres de dépistage pour les obtenir et parfois, ils étaient indisponibles.

Désormais, les gens n’auront plus à passer des heures à attendre pour récupérer leur résultat, notamment les voyageurs à l’ étranger.

 

«Au moment où les gens arrivent à l’aéroport, nous aurons déjà envoyé une liste de tous ceux qui ont été contrôlés dans les centres de testing. Un téléphone Android servira à lire les codes-barres et sera capable de dire où votre échantillon a été prélevé, analysé et qui a délivré votre résultat.», a expliqué le Minsanté lors d’une interview accordée au 20h30 de la Crtv du 22 février 2021.

 

Manaouda Malachie a également déclaré que le nouveau protocole a été conçu pour empêcher la livraison de faux résultats et les nombreux retards enregistrés.

 

«Nous avons également mis en place un système qui accélère la livraison des tests afin que les voyageurs ne soient pas retardés par cette nouvelle procédure». Étant donné le besoin de ressources supplémentaires, davantage de personnel de santé sera envoyé dans les laboratoires du pays.>>, a ajouté le Minsanté.

 

Travaux en comité

 

Une séance de travail pour adopter le protocole et planifier comment améliorer la gestion de la pandémie, alors que les cas continuent d’augmenter, a eu lieu ce 22 février 2021 au Centre des Opérations d’Urgences de Santé Publique (Cousp) de Yaoundé.

 

Y ont pris part, le secrétaire d’État au ministère de la Santé publique, le représentant résident de l’OMS, le délégué régional de la santé publique pour la région du Centre, l’administrateur du Laboratoire national de santé publique, des représentants du Conseil scientifique national, Centre de contrôle des maladies et le directeur général Cename.

 

De manière plus solennelle, le Minsanté a invité les Camerounais à renouer avec les mesures barrières pour empêcher la propagation de la maladie qui se fait à nouveau ressentir.

Ceci alors que les autorités recherchent des moyens d’améliorer la prise en charge contre la Covid-19.

 

Jeanne Ngo Nlend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.