L’Assemblée nationale perd un jeune député

L’élu de la Boumba et Ngoko, région de l’Est, Prince Ange Gilbert Mikody est décédé le 24 mars 2021 des suites de maladie à l’hôpital général de Yaoundé.

 

Un coup dur en pleine session de mars pour les élus du peuple, la famille biologique et politique de Gilbert Mikody. Avec ce décès, l’Assemblée nationale vient de perdre l’un de ses jeunes députés de la 10e législature.

Ange Prince Mikody est né le 8 août 1989 à Moloundou, région de l’Est, et était un membre actif du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC). A son décès, le jeune élu était également membre de la commission des Affaires économiques, de la programmation et de l’aménagement du territoire à la chambre basse.

Perte d’un flambeau

Plein d’avenir avec sa fougue d’énergie, Ange Prince Mikody faisait rêver de nombreux jeunes qui souhaitent embrasser une carrière politique. Pour sa chapelle politique, il représentait l’un des visages de la relève et de rajeunissement du RDPC.

Avec sa disparition, l’Assemblée nationale enregistre un quatrième décès depuis février 2020. Le 13 février, Djibril Kaou, député RDPC pour le Mayo-Tsanaga Sud, région de l’Extrême-Nord s’en est allé. En décembre, c’est le député Yacouba Yaya du Mayo Sava du même parti, région de l’Extrême-nord qui décédait. Plus tôt, en juillet 2020, Harouna Bougue, député du Mayo Louti, région du Nord meurt dans un accident de la circulation.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.