Camrail : test réussi pour le train express Douala-Yaoundé

Le voyage test a eu lieu ce jeudi 29 mars, avec à bord du train le ministre des Transports (MinT), Jean Ernest Massena Ngallè Bibehe, et d’autres membres du gouvernement.

 

Il est 9:40 lorsque le train s’ébranle à la gare de Bessenguè à Douala. Quatre arrêts rythmeront le voyage : Edea, Eseka, Makak et Ngoumou. Durant ces escales, le ministre s’entretiendra avec les populations riveraines, pour les rassurer de la fiabilité du train. C’est également dans ces villes que s’effectueront dorénavant les escales du train express, une fois que les voyages seront relancés.

A 15:33 à la gare de Yaoundé, les sifflements du train se font entendre. L’entrée en gare, en toute douceur, est synonyme d’un voyage paisible pour les occupants. En effet, aux côtés du MinT, outre des responsables de la Camrail, se trouvent d’autres membres du gouvernement. A l’instar de Marie Thérèse Abena Ondoa, ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille. Et de Pauline Irène Nguene, ministre des Affaires Sociales.

On relève également la présence d’hommes politiques comme le député  Cabral Libii, et d’autorités traditionnelles et religieuses, qui ont tenu à faire partie de ce voyage test. Ces différents accompagnateurs ont un point commun : ils sont originaires des villes et villages que le train traversera .

Bientôt la relance des voyages

L’objectif de ce voyage d’essai était de s’assurer que les voyageurs pourront à nouveau emprunter la voie ferroviaire sans risque. Et parallèlement, évaluer le niveau de fonctionnement du train. En effet, ses onze wagons ont été rénovés, et nécessitaient un contrôle pratique. D’autres travaux sont en cours, pour un rendement optimal.

La dernière condition pour la reprise sera une autorisation du Premier Ministre, qui a instruit ce premier voyage. Des lors, la Camrail fournira à ses clients les nouveaux horaires de départ, ainsi que les tarifs pour chaque destination.

Vanessa Onana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.