Cardinal Tumi, pour l’éternité.

L’archevêque émérite de Douala a été inhumé ce mardi 20 avril 2021. Christian Cardinal Tumi a été fait, à titre posthume, Commandeur de l’ordre de la Valeur.

Pour couronner deux jours d’obsèques la messe pontificale de requiem a été dite par le cardinal Philippe Ouedraogo, archevêque de Ouagadougou. Elle s’est tenue à l’esplanade de la cathédrale de Douala devant des personnalités de divers ordres. Le Premier ministre Joseph Dion Ngute , représentait du Chef de L’État. Le papi adoré des catholiques du Cameroun repose désormais comme le veut la tradition de l’église auprès de ses prédécesseurs. Dans le caveau des évêques à la Cathédrale où ils dorment dans l’attente de la résurrection. Le Cardinal Tumi y a rejoint ainsi les Seigneurs Le Maillout, Bonneau, Thomas Mongo et Simon Tonyé. Il se place aussi à l’entrée principale de l’église près de la chapelle de la pénitence. Effectivement, de ce poste d’observation, il pourra guider l’Église militante au cours de son pèlerinage sur la terre . Telle a été sa mission pendant ses 90 ans de vie auprès des siens.

La tombe du cardinal

Mgr Kleda parle du cardinal

Pour Mgr Samuel Kléda l’archevêque métropolitain de Douala, “il (Christian cardinal Tumi) a su mettre toute son intelligence au service de l’annonce de l’évangile qu’il a proclamé avec foi et courage. Il ne comptait pas le temps qu’il mettait à recevoir les gens, grands et petits.” Et le prélat qui l’a succédé à la tête de l’archidiocèse de Douala en novembre 2009 d’insister, sur l’engagement de Christian cardinal Tumi à combattre avec courage , toutes les formes d’injustice. “Toujours prêt à dénoncer : Dénoncer pour bâtir . Le plus bel hommage que nous puissions rendre au cardinal va t’il conclure c’est de “combattre les inégalités sociales.” La vidéo de la cérémonie est disponible sur Facebook CRTV web

L’Église perd un géant de la foi

Devant les délégations venues du Cameroun et d’Afrique, l’église rend hommage à ce pasteur. Le Nonce apostolique au Cameroun et en Guinée équatoriale le décrit comme un homme de prière, ” plusieurs fois quand [j’ai] appelé on m’a dit que le cardinal était à la chapelle“. Mgr Julio Murat évoque aussi “l’homme de vie intérieure mais également le berger attentionné“. Pour le cardinal Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa, “le précieux combat que que Christian cardinal Tumi as mené pour le respect de la dignité humaine et la justice ne s’arrêtera pas avec sa mort.” “Car de différentes manières le cardinal a touché la vie de tant de personnes” ajoute Philippe cardinal Ouedraogo archevêque de Ouagadougou.

La nation reconnaissante

Le président de la conférence des évêques d’Afrique et de Madagascar va ensuite célébrer cet apôtre de la paix. Il rappelle notamment l’engagement pris par Christian Tumi et ses pairs à l’Union Africaine : “Faire taire les armes.” Pour Mgr Abraham Kome président de la conférence des évêques du Cameroun, “ Mgr Tumi était antidote aux grandes douleurs.” Pas de discours pour le gouvernement, mais cette médaille de Commandeur de l’ordre de la valeur. Au nom du président de la république Chef de l’État, le premier ministre assure la remise de la décoration.  La République rend ainsi un vibrant hommage au prélat qui quitte la scène pour la cène céleste.

Ruffin Katcham

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.