Le Cameroun se raconte dans une encyclopédie

L’ouvrage, qui est en projet, devrait retracé l’histoire du Cameroun en valorisant les aspects qui consolident l’unité nationale.

Un livre qui retrace l’histoire du Cameroun est en gestation. Le projet y relatif a été présenté le jeudi 15 avril 2021 à Yaoundé devant un panel d’universités, historiens, sociologues, anthropologues, archéologues et autres témoins de la marche du Cameroun. En effet, il s’agit d’une initiative du ministère des Arts et de la culture avec la collaboration d’autres départements ministériels. Au plan opérationnel, un comité scientifique pluridisciplinaire a été mis en place.

Contexte

60 ans après son indépendance et la célébration de divers événements historiques, il n’existe pas un document de référence produit par un Camerounais à même de servir de repères à un citoyen ordinaire, un décideur ou un partenaire. C’est à partir de ce constat que naît le projet d’édition d’une encyclopédie sur l’histoire générale du Cameroun sous la conduite du ministère des Arts et de la Culture.

Histoire générale du Cameroun

Il s’agit d’un document symbolique qui vise la plus haute qualité scientifique possible. L’ouvrage devrait être le reflet fidèle de la façon dont les auteurs camerounais voient le parcours de l’histoire de leur pays. Aussi devra-t-il mettre en évidence les facteurs qui contribuent à l’unité, la géographie et l’histoire proprement dite du Cameroun. L’organisation de l’ouvrage sera faite sur la base des aires culturelles qui ont l’avantage de rassembler les différentes régions du pays. La présentation officielle de l’ouvrage se fera tout au long de l’année 2022.

Objectifs

Il est question de publier un ouvrage qui retrace l’histoire du Cameroun en valorisant les aspects qui consolident l’unité nationale. En plus, mettre à disposition un document en 10 000 exemplaires tant au Cameroun que dans le monde à travers les ambassades du Cameroun à l’étranger en présentant la vraie image du Cameroun.
Le panel d’experts et rédacteurs devra s’appuyer sur les sources écrites, l’archéologie, les sources orales, les documents d’archives en incluant la linguistique et l’anthropologie. Ce travail sera mené par un comité scientifique présidée par le ministre des Arts et de la culture, Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt assisté de Professeurs Daniel Abwa, Julius Ngo et de nombreux éminents universitaires issus de diverses disciplines.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.