20 mai 2021: ces symboles qui évoquent l’unité nationale

Du monument de la Réunification au « Lion indomptable » en passant par le Palais de l’Unité, ils rappellent à tous les Camerounais, leur appartenance à une seule mère patrie.

 

Un symbole constitue des signes, des figures, des mots, des édifices ou des images qui renseignent sur l’histoire, les combats, les victoires ou les défis d’un pays. Au Cameroun par exemple, de nombreux symboles donnent sens à l’unité nationale. Ils émanent de la volonté des Camerounais à s’unir autour d’un État unitaire « Un et indivisible », quelles que soient leurs diversités socioculturelles. Ainsi, sur le drapeau national, l’étoile d’or au centre de la bande rouge symbolise l’unité entre les deux Cameroun : le Cameroun Occidental et le Cameroun oriental.

Monument de la réunification

Érigée entre 1973 et 1976, le monument de la Réunification est réalisé
par les artistes camerounais Gédéon Mpando, Mgr Engelbert Mveng et l’architecte français Armand Salomon. Situé dans la capitale politique Yaoundé, l’ouvrage immortalise l’avènement de la Réunification du Cameroun francophone et anglophone en 1961. C’est un symbole visible des retrouvailles entre les Camerounais séparés par la première guerre mondiale.

Le 20 mai

Cette date marque chaque année, le de fête nationale, une grande commémoration où tous les Camerounais de tous bords sont appelés à célébrer l’unité nationale de la République du Cameroun partout où ils se trouvent, au pays ou à l’étranger à travers les représentations diplomatiques. Comme l’année dernière, le 20 mai sera célébré sans tambours, ni trompettes cette année, à cause de la pandémie du Covid19. Cependant, cela n’enlève en rien le caractère hautement symbolique à cette date historique.

Palais de l’Unité

Construit sous le premier président Ahmadou Ahidjo, cet immeuble abrite les services du Président de la République du Cameroun. Ce dernier l’a occupé en 1982 avant de l’abandonner la même année à la suite de sa démission du poste de président de la République Unie du Cameroun survenue le 4 novembre 1982, au profit de l’actuel du chef de l’Etat Paul Biya. Avant la pandémie du Coronavirus, les Camerounais de tous les secteurs d’activité et conditions sociales s’y retrouvaient au soir du 20 mai à l’invitation du couple présidentiel pour célébrer cette fête de l’Unité nationale.

Lion indomptable

Ce nom est un autre symbole fort de l’Unité nationale. En effet, le « lion indomptable » est le nom donné à l’équipe nationale du Cameroun, quelle que soit la discipline sportive. Quand une compétition met en jeu des femmes, on parle de « Lionnes indomptables », chez les hommes, « Les Lions indomptables ». En général, tous les Camerounais expriment leur patriotisme et attachement à une seule mère patrie lorsqu’une équipe des Lions ou des Lionnes est face aux adversaires. Ils deviennent dès lors des supporters spontanés. Il s’agit là d’une expression de leur Unité nationale malgré les diversités culturelles.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.