Ces musiques qui nous unissent

Qu’il soit du Nord, du Sud, du Centre, de l’Ouest ou de l’Est, de nombreux artistes camerounais ont composé ou repris des titres qui promeuvent l’unité nationale.

 

Le 20 mai est une date qui rappelle à tous les Camerounais l’amour qu’ils ont pour leur patrie et l’acceptation de vivre ensemble. Un vivre ensemble qui dure depuis 60 ans et même s’il a connu de nombreuses douleurs, essaie de perdurer.

Pour le magnifier, des artistes confirmés ou non, camerounais ou pas du tout ont choisi de le démontrer en chanson.

Qui ne se rappelle pas également du titre « Ô Cameroun, pays de mon enfance » d’Elvis Kemayo sorti en 1980 ? En tout cas, j’entends encore cet air résonner dans ma tête, surtout l’extrait, « Je me battrais toujours pour tes couleurs ». Ah oui, la beauté du Cameroun est indéniable et tous les Camerounais devraient s’en inspirer.

 

Manu Dibango en 1982 sort « Bienvenue, welcome to Cameroon ». Très apprécié, la chanson fait le tour du monde. Normal, en Français, en anglais et en Duala, il souhaite la bienvenue aux étrangers. Présentant alors les différentes spécificités musicales dont regorge le pays. La balade musicale est si belle et agréable, que cette chanson sera revisitée par l’artiste et de nombreux artistes.

 

En 2013, Ndedi Eyango réunit des artistes des 4 grandes aires culturelles. En duala, en bakweri, en ghomala, en français et en anglais, ils vont vendre la destination du 237. Que ce soit les rythmes, les danses et les mets culinaires, tout le monde trouve ton compte.

Petit Bozard, un jeune artiste du mbolé, la nouvelle variété musicale camerounaise née des mouvements jeunes rappelle le caractère, un et indivisible du Cameroun et appelle à la fin des troubles sécuritaires et aux guerres d’idéologie. Sur internet depuis 2020, le titre « Unité », implore un retour à la paix et à la considération de l’humain.

Preya Music, la maison de production de Ndedi Eyango va en 2015, réunir de nombreux artistes de renom pour implorer comme Petit Bozard la fin des crises sécuritaires dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Le collectif s’appelle « Les artistes s’engagent pour la paix ».

 

« Be Proud » vient rappeler que le Cameroun est fier de tous ces enfants et qu’il peut compter sur eux. Originaire du Nord-Ouest, Witty Minstrel a réuni les artistes Magasco, Kameni, Vernyuy Tina, Awu, Gasha et Mr Leo à l’occasion.

« Camerounais et fier de l’être » du jeune Vanister est surement l’une des plus belles mélodies sorties en 2020. C’est que le jeune a su rappeler aux uns et aux autres leur véritable origine. Un appel qui servira certainement à privilégier nos origines.

 

La diaspora s’y mêle aussi

Considéré comme l’Afrique en miniature, le Cameroun est très souvent vanté par les artistes d’ailleurs. C’est le cas de l’ivoirien Meiway qui a fait le tour de notre triangle national pour offrir aux mélomanes du monde son amour pour le Cameroun. Après « Bami Power » produit en 2013, il clame son amour à ce pays d’où est originaire « la femme de sa vie.

Jeanne Ngo Nlend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.