Forum économique de Douala: promouvoir une véritable industrie

L’occupation des sols dans la ville de Douala est l’une des thématiques centrales des travaux qui mobilisent le milieu des affaires et les autorités locales depuis le 24 mai 2021.

 

 

Selon les statistiques de l’ex-communauté urbaine de Douala, plus de 8000 immeubles de la capitale économique sont construites en violation des règles d’urbanisme. Or l’occupation des sols est liée au développement économique d’une ville. D’où le thème général de ce premier forum économique: « L’occupation des sols, la grande distribution et la problématique du transport urbain à Douala: enjeux et défis pour une modernisation soutenue de la capitale économique». L’initiative est du projet «Impact économique» initié par la start-up éponyme, coordonnée par le journaliste économique de la CRTV, Olivier Kingue Molli, le Pr. Désiré Avom, Président du comité scientifique, sous le parrainage de la Mairie de la ville, avec la collaboration du Conseil régional du Littoral.

Au menu des échanges…

Trois axes majeurs guident les travaux de Douala, à savoir les conférences, ateliers et expositions. Entre autres thématiques au centre des discussions, celles portant sur «la grande distribution à Douala, un secteur en pleine expansion. Quels enjeux ?», «La problématique du développement du transport urbain de masse dans la capitale économique : comment y parvenir ?». Un défi pour la capitale économique au moment où la Mairie de Douala se prépare à lever sur le marché des capitaux sous régional une enveloppe de 150 milliards de Fcfa dont une partie sera destinée à accroître l’offre de transport dans la ville de Douala.

Accompagner le développement de la ville

«Le forum économique de Douala doit accompagner le développement de la ville de Douala, promouvoir une véritable industrie et impacter la vie socio-économique du Cameroun à partir de Douala», a souligné Olivier Kingué Molli. En rapport avec cette vision, les experts ont planché sur des thématiques spécifiques: «Douala, modernisation et occupation de l’espace urbain : enjeux et défis ( Mairie de Douala, universitaires, spécialistes de l’urbanisme), «Décentralisation et développement des territoires : opportunités et financements (acteurs du développement local, partenaires au développement, institutions de financement etc).

Parmi les participants aux échanges qui s’achèvent ce 25 mai, le directeur général de la CRTV, Charles Ndongo.

Charles Ndongo, Directeur Général CRTV

Les recommandations du Forum économique de Douala encore attendues, permettront peut-être de donner un nouveau visage à la ville de Douala.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.