Le fichier politique s’enrichit de 11 nouveaux partis

Ces nouvelles formations politiques qui ont reçu l’agrément du ministre de l’Administration territoriale le 5 mai 2021, viennent étoffer le tableau des partis politiques au Cameroun.

 

La démocratie camerounaise est certes en construction, mais elle fait preuve d’une vitalité remarquable. En officialisant 11 nouveaux partis politiques, le ministre de l’Administration territoriale impulse ainsi une nouvelle dynamique à la scène politique nationale. Paul Atanga Nji souligne que: «Dans le souci d’enrichir le débat politique et d’encourager l’expression des libertés, chère au Chef de l’Etat, Son Excellence Paul Biya, grand chantre de la démocratie dans notre pays, le ministre de l’Administration Territoriale vient d’agréer 11 partis politiques qui dorénavant, vont contribuer à l’animation d’un débat politique contradictoire et constructif».

Ces nouveaux partis

Parmi les 11 formations politiques, il y a :

– l’Alliance Patriotique du Cameroun (APAR) dont Célestin Djamen, l’ancien militant du MRC, est le président national,

– le Rassemblement Démocratique du Cameroun (RDC), conduite par Aliyou Njoya Seidou,

– l’Alliance Démocratique des Handicapés et Sympathisants du Cameroun (FMDC) dont le président est Magloire Kouati,

– l’Onction pour la paix et le Développement du Cameroun (OPDC) dirigée par Germain Mvondo,

– l’Union démocratique du peuple camerounais (UDPC).

Pour l’heure, rien ne filtre à propos de leur idéologie ou tendance politique.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.