IFCPA/UNESCO : de nouveaux personnels radios communautaires outillés

55 désormais techniciens et animateurs radio viennent de recevoir leurs attestation de fin de formation au cours d’une cérémonie tenue ce 11 juin 2021 à Yaoundé.

 

Ils viennent de cinq communes camerounaises (Waza, Bogo, Ebedba, Ngoazip, Lembe Bapdja), et d’une commune tchadienne (Bol). Ces hommes et femmes ont un point commun, la volonté de faire briller leurs communes par une information de qualité. Ils sont enseignants, médecins, avocats… et ont décidé de faire du bénévolat dans leurs radios communautaires. La formation donnée à l’Institut de Formation et de conservation du Patrimoine audiovisuel (Ifcpa) de la Crtv, avec le partenariat de l’Unesco, tombait donc fort à propos.

Durant trois semaines, du 24 mai au 11juin 2021, ils ont reçu une formation accélérée. Lazare Etoundi, journaliste et formateur, explique : « Nous leur avons donné les cours qui leur permettront de concevoir des magazines, émissions en direct, et même le journal. Pour ce qui est des techniciens, nous leur avons appris à faire des montages et utiliser les consoles ».

Leçon bien assimilée

Côté apprenants, la leçon est bien assimilée, comme le dit leur représentant, Soulwey. « Nous avons reçu toutes les techniques de communication, pour le plus grand bonheur de nos radios communautaires. Le temps imparti semblait très court, mais il a été riche en enseignements ». L’assistance a en effet eu l’occasion d’écouter quelques productions des séminaristes, à travers un enregistrement fortement applaudi.

Le Directeur central TV de la CRTV, Ibrahim Chérif, qui représentait le Directeur Général Charles Ndongo, a transmis les remerciements du DG à l’endroit de l’UNESCO, pour ce partenariat fructueux. Également, les félicitations à l’endroit des apprenants qui peuvent désormais faire briller l’image de l’IFCPA dans leurs communes.

La cérémonie s’est clôturée sur une belle promesse. Alors que le Directeur délégué de l’IFCPA, le Dr François Marc Modzom, exprime le vœu de la CRTV d’avoir une radio-école, le représentant du Représentant-résident de l’Unesco, Najib Mokni, assure que l’Unesco fera les évaluations nécessaires pour la faisabilité de ce projet.

Vanessa Onana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.