Le MinTP veut mieux gérer ses projets d’infrastructures

C’est l’objectif du comité interministériel de suivi de l’exécution physique, financière et comptable des projets du MinTP, dont la réunion de lancement pour 2021 s’est tenue ce jour à Yaoundé.

 

Le besoin d’harmonisation de l’information est criard, en ce qui concerne la gestion des projets du Ministère des Travaux Publics (MinTP). C’est le constat du ministre Emmanuel Nganou D., dont les consignes sont relayées par le Secrétaire d’Etat au MinTP, Armand Ndjodom. Il est donc essentiel d’améliorer la qualité de la mise en œuvre des projets.

« L’activité qui va se dérouler au cours de cette session doit permettre d’optimiser la mise en œuvre du programme infrastructures routier du Président de la République. Mais également d’anticiper de manière efficace sur les contraintes d’exécution. Notamment celles financières, qui peuvent être de nature à entraver la mise en œuvre de ces projets », explique le Secrétaire d’Etat.

Perspectives

Pour le ministère des Travaux Publics, les difficultés étaient de plusieurs ordres. Par, exemple pour produire la situation des restes à payer d’un ministère. Ceci était dû, entre autres, au fait que l’information entre les différents organes de paiement n’était pas harmonisée. Et pour que tous soient désormais au même niveau d’information, les principales administrations concernées étaient présentes. Notamment la Caisse Autonome d’Amortissement, le Fonds routier, le ministère des Marchés Publics, le ministère de l’Economie, de la planification et de l’Aménagement du territoire.

Désormais donc, au termes de ces travaux, le MinTP disposera d’un outil permettant de rendre compte en temps réel de l’exécution physique, financière et comptable des projets, tel que déroule dans le Programme infrastructures du Président de la République. « Le paiement des décomptes sera facilité en ce sens que l’outil permettra de suivre au quotidien, mettre ensemble tous les intervenants, et s’assurer que le projet est exécuté et payé au fur et à mesure que les travaux évoluent », précise le Secrétaire d’Etat.

Vanessa Onana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.