Vacances 2021 : s’éloigner du vice

Pour les élèves et même les étudiants, le défi est grand, car l’oisiveté pourrait les mener à des attitudes déviantes.

 

La période des grandes vacances, à la fin de l’année scolaire, permet aux jeunes scolarisés de relâcher la pression. Mais, il s’agit également d’une période de grandes tentations. La dépravation des mœurs étant une problématique atemporelle, les jeunes sont exposés à de nombreux maux une fois les vacances arrivées.

Drogue, viol, pratiques sexuelles déviantes, grossesses non désirées, vol, alcool, banditisme de tout genre, immigration clandestine, addiction à la télévision, mépris des parents et ainés, sont autant de maux qui pourraient détourner les esprits faibles.

Indicateurs de risques

On ne répétera jamais assez Voltaire, « le travail éloigne de nous trois maux : l’ennui, le vice et le besoin ». Il est donc important que les jeunes s’occupent durant leurs vacances. Ce peut être dans les tâches ménagères, des activités sportives/ludiques/intellectuelles, ou des activités génératrices de revenus.

Le choix de la compagnie est également important. Il est naturel de programmer des sorties entre amis, mais c’est au jeune, garçon comme fille, de faire la part des choses. Des compagnons aux comportements ou habillements qui ne cadrent pas avec leurs principes sont à éviter au plus vite. Les signes avant-coureurs ne manquent pas, il suffit d’être attentif afin d’éviter au plus vite le pire.

Vanessa Onana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.