Peste porcine : une nouvelle épizootie au Cameroun?

Certaines régions du pays tirent la sonnette d’alarme, face à la découverte de nombreuses bêtes décédées sans raison apparente.

 

Vendredi 16 juillet, le Gouverneur de la région de l’Ouest, Awa Fonka Augustine, annonce dans un arrêté la suspension temporaire de la vente de viande de porc. Il est question de mettre urgemment en œuvre des mesures de police sanitaire, en rapport avec la peste porcine africaine, dans tous les foyers où elle a été découverte. « Ces mesures préventives visent à faire face au risque de propagation de la maladie et protéger le cheptel porcin de la région de l’Ouest », souligne-t-il.

Plus tôt, le 4 juillet, des agents du ministère de l’Elevage, des Pêches et des industries Animales (Minepia) interceptent une cargaison de porc, sur la route Melong-Douala. On y dénombre une trentaine de bêtes mortes, et d’autres encore vivantes.

Il y a quelques mois déjà, en février 2021, BBC Afrique émettait l’hypothèse d’un retour de la peste porcine dans le monde. Sur le site web du média, Nicola Lewis, experte suggère que les éleveurs de porc se fassent vacciner chaque année. Car, « partout dans le monde, les humains et les porcs partagent et mélangent leurs virus ».

Mesures

Si jusqu’ici, l’information n’est pas encore sure, le gouvernement camerounais prend déjà des mesures. De source interne au Minepia, un ensemble d’actions sont menées depuis une instruction du ministre Taïga, le 25 juin dernier.
-surveillance des élevages et des marchés
-désinfection systématique des véhicules affectés au transport des porcs
-réactivation des checkpoints
-information et sensibilisation de tous les acteurs de la filière.

Pour les commerçants, la menace de peste porcine est un coup dur pour le business. Plusieurs bradent dorénavant leur marchandise, pour l’écouler au plus vite et éviter de se retrouver avec des bêtes malades dans leurs réserves.

Vanessa Onana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.