La JICA va doter la CRTV d’un studio TV de pointe

La signature d’accord d’un don d’une valeur de 725 millions de F a eu lieu ce 27 juillet par le ministre camerounais de l’Economie, Alamine Ousmane Mey, et l’Ambassadeur du Japon au Cameroun, Osawa Tsutomu.

 

Un vent de dynamisme dans la coopération Cameroun-Japon. Cela s’est traduit par la signature d’un accord de don de 725 millions de Fcfa par les deux parties à travers l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA ) au profit de la Cameroon Radio Television (CRTV) ce mardi. Le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey représentait la partie camerounaise et l’ambassadeur du Japon au Cameroun, Osawa Tsutomu pour la partie japonaise. C’était en présence du ministre camerounais de la Communication, René Emmanuel Sadi et de la
représentante du directeur général de la CRTV, Odile Mballa.

Coopération fructueuse

Ce don de la JICA vient fructifier et diversifier la coopération bilatérale Cameroun-Japon déjà dense dans divers domaines. Notamment, la santé, éducation, les ressources humaines, les infrastructures, le développement rural et la communication. En 1990, le Japon participe à l’extension du réseau radio dans les villes de Bertoua, Bafoussam, Bamenda, Garoua, Douala et Buea. Les stations CRTV recevaient ainsi leurs premiers émetteurs FM. Puis, en 2007, le Japon restaure des équipements radio FM du Poste National et de 4 Stations régionales (Ngaoundéré, Maroua, Yaoundé et Ebolowa).

Discours du Minepat, Alamine Ousmane Mey

Doter la CRTV des équipements de pointe

La signature d’accord de don de ce jour entre le Cameroun et le Japon intervient après la visite d’étude d’experts japonais au sein de l’office le 1er juillet 2021. En effet, ils s’assuraient de la faisabilité du projet CRTV-JICA visant à l’équipement technique des studios TV. Il s’agira de doter l’office des studios de télévision et des caméras de dernière génération. L’accord de principe remonte à 2019 entre les deux parties, japonaise et camerounaise. Il en ressort que le gouvernement camerounais devra faciliter les procédures douanières d’entrée des équipements annoncés au Cameroun. Quant à la CRTV, elle mettra l’accent sur la recherche de nouveaux contenus afin de pallier les attentes des téléspectateurs plus exigeants et devra diffuser des programmes culturels proposés par le Japon.

Dieudonné Zra (@zra_dieudonne)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.